mercredi 21 juillet 2010

Écoutons Venise


Sur France Culture à l'émission Les Passagers de la nuit

Ecouter Venise de Monica Fantini et Véronik Lamendour


La ville que tout le monde a vue sans voir jouit d’une qualité acoustique exceptionnelle : l’eau de la mer reflète les sons et leur donne une consistance particulière, onirique. On peut écouter le rythme de ses propres pas, les voix et les mots des autres.
Écouter Venise, c’est entrer dans la magie de l’espace vénitien, fait de nuances mais aussi de contrastes forts : en l’espace de quelques mètres, on passe du fracas au silence.
Loin des touristes, très loin de la carte postale, des Vénitiens racontent leur ville à travers les sons du quotidien.
Écouter Venise, c’est se promener sans cesse entre la réalité et l’imaginaire.
Les enfants de 6 et 9 ans inventent une ville invisible, fabriquée pendant des heures de jeu.
Les Vénitiens qui ont vu le temps passer évoquent les sons d’autrefois et d’aujourd’hui.
Les tisseuses de l’usine Luigi Bevilacqua « font sonner » les métiers à tisser qui résonnent depuis des siècles pour la création d’étoffes précieuses. Les voix de détenues qui cultivent « L'Orto delle Meraviglie », un jardin potager de six mille mètres carrés, dans la prison pour femmes de la Giudecca, se mélangent à celles des habitants.


« Écouter Venise » est une ville sonore bâtie avec :

- Tous les enfants de la classe V de l’école élémentaire Alessandro Manzoni : Margherita, Alvise, Matteo, Giacomo, Francesco, Ilaria, Anna, Kevin, Nicolò, Filippo, Donata, Alessia, Anna, Tommaso, Simone, Pietro, Jacopo, Gabriella, Maila, Mark, Giona, Emma, Diego, Giovanni, Alessandro. Avec la complicité des maîtresses Annalisa De March et Nicoletta Manzato. Et avec Lorenzo, Ottavia et les voix d’Eléonore, d’Oscar et de Léa.
- Le compositeur Claudio Ambrosini et les Vénitiens Rita et Gianni Capovilla, Marisa dal Po’, Maria Ghetti.
- Chiara Bocassini et Ilaria Santoro, tisseuses à l’usine d’étoffes précieuses Luigi Bevilaqua www.luigi-bevilacqua.com/
- Vania Carlot, Isabella, Teresa, Mariana, Lina de la coopérative « Rio terà dei pensieri» http://www.rioteradeipensieri.org/ qui travaillent au « Jardin des Merveilles » à la maison d’arrêt de femmes sur l’île de la Giudecca.


Écoute en ligne ou podcast.

5 commentaires:

  1. molto belle anche le tue foto con riflessi, sembrano aquerelli :)

    RépondreSupprimer
  2. Billet vraiment intéressant car cette dimension auditive est rarement évoquée, les bruits de Venise...
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Super comme ambiance, on y est!
    A réécouter sans ennui.
    Bonne soirée Martine de Sclos

    RépondreSupprimer
  4. Anna Livia j'arrive à voir la vidéo, un peu long à enregistrer, beaucoup d'arrêt sur image, je laisse faire la "machine" je regarderai ensuite, par contre je n'arrive pas à mettre de commentaire sur l'article lui même.

    RépondreSupprimer
  5. Merci de ta réponse Martine, ça ne fonctionne pas chez moi au Canada. Ils pourraient au moins avertir que les étrangers n'ont pas accès au contenu. Mais étrangement, je n'ai pas eu de problème à m'inscrire sur leur site: chose qui s'avère complètement inutile car je n'ai accès à RIEN... Je suis très déçue, aussi ai-je retiré le lien vers cette vidéo. Tu me raconteras si c'était intéressant?

    RépondreSupprimer