dimanche 23 août 2009

Autour du campo San Vio



Vue de l'autre côté du Grand Canal en face du campo


Margelle de puits au centre du campo


Que diriez-vous d’une petite visite autour du campo San Vio à Dorsoduro. Un endroit que j’apprécie particulièrement qui se situe entre l’Accademia et le musée Guggenheim dans un très agréable quartier. Le campo de forme rectangulaire ouvert sur le Grand Canal et bordé sur un côté par le rio San Vio. Parmi les points d’intérêt on notera le Palazzo Cini (Loredan), siège de la galerie d’art de la fondation Giorgio Cini qui abrite une collection de tableaux et d’objets d’art renaissants rassemblée par l’entrepreneur et mécène Vittorio Cini qui a vécu dans ce palais jusqu’à sa mort en 1977. Il est aussi le lieu d’expositions temporaires. En face, de l’autre côté du campo, se dresse la petite église anglicane de San Giorgio construite en 1926 sur un projet de l’ingénieur Marangoni en mémoire des soldats anglais tombés sur le front italien lors da le Première Guerre mondiale. Au centre du campo un énorme puits en pierre d’Istrie datant du 16e siècle.



Rio de San Vio et côté du Palazzo Cini et façade de l'église anglicane de San Giorgio


Chapelle votive aussi dite Casa Pinto


En ce qui concerne l’église aujourd’hui disparue, elle se nommait Ss. Vito e Modesto (dite San Vio) et avait été fondée en 912. Elle subit plusieurs reconstructions, notamment suite à un incendie et à un affaissement du sol, et quelques restructurations au fil du temps. Au 14e siècle, pour l’embellir on ajouta à sa décoration des éléments architecturaux provenant du palais Tiepolo de Sant’Agostin qui avait été détruit en guise de représailles après la conjuration de Bajamonte Tiepolo le 15 juin 1310.

Cette église avait la forme d’une basilique vénéto-byzantine à trois nefs. D’après ce qu’on en sait, elle aurait ressemblé à un mélange de San Nicolo dei Mendicoli et de Sant’Agnese. C’est là que chaque année le 15 juin depuis 1310, jour de San Vito, le Doge se rendait afin de commémorer l’échec de la conjuration de Bajamonte Tiepolo. En 1354 plusieurs maisons qui étaient construites sur la partie du campo qui longeait le Grand Canal furent détruites pour faciliter l’arrivée du Doge et de son cortège. Parmi celles-ci, celle de la contessa Tagliapietra (1288-1308), jeune femme qui aurait été béatifiée notamment pour avoir traversé à pied le Grand Canal, du campo San Vio où elle habitait, pour aller à l’église San Maurizio où elle avait l’habitude de s’entretenir avec un prêtre. Son père, qui était en désaccord avec cette pratique, aurait interdit aux gondoliers de la menée de l’autre côté du canal. C’est à ce moment qu’elle accomplit le miracle de le traverser en marchant sur l’eau. Elle était extrêmement pieuse et refusa de se marier. Elle mourut à 20 ans et fut inhumée dans l’église de Sa Vio. Ses restes, qui ont été déplacés après la fermeture au culte de San Vio, reposent à présent dans la sacristie de l’église de San Maurizio, celle qu’elle aimait tant. L’église de San Vio aurait aussi abrité le tombeau de la peintre et pastelliste Rosalba Carriera qui habitait le quartier.
L’église fut détruite en 1813 après avoir été fermée au culte en 1808. «Sur son emplacement le propriétaire fit élever en 1864 une chapelle sur un projet de Giovanni Pividor et il fit mettre sur la façade des fragments de l’ancienne église, qui avaient appartenu aux maisons des Tiepolo. La chapelle fut ouverte en 1865.» (p.600 Paolo Giordani, Venise, Trente itinéraires) Cette chapelle, aujourd’hui désacralisée, a été transformée en demeure privée par Piero Pinto, architecte et décorateur milanais. Je ne sais s’il y habite toujours? Vous trouverez des photos de ce magnifique intérieur dans plusieurs livres sur Venise. Notamment dans L’Art de vivre à Venise de Frédéric Vitoux (p.132), dans Living in Venice d’Elizabeth Vedrenne (p.160-165) et dans Venise imprévu de Cesare M. Cunaccia (p. 117 et 126). Lire aussi le billet de Lorenzo .

Détails (patères et croix récupérées de l'ancienne église)

Autour de la casa Pinto

Jardin de la casa Pinto

11 commentaires:

  1. Merci pour cette publication, AnnaLivia. Les photos sont superbes; elles permettent d'apprécier des vues bien composées et d'accéder à des endroits inhabituels, comme la Casa Pinto. Le texte est bien documenté et j'ai beaucoup aimé l'histoire de la Comtesse Tagliapietra. Avez-vous visité aussi la Fondation Cini à côté de San Giorgio?
    Merci encore pour votre article si intéressant.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. C'est sur ce campo que l'on retrouve Katerine Hepburn dans "Vacances vénitiennes".
    J'avais pris une très belle photo de "forcole" toute sculptée sur ce campo mais ce n'est pas en numérique, je ne pourrais pas vous en faire profiter.
    Merci pour le livre de Cunaccia, je le commande, vous me faites faire des frais, Anna Livia, mais c'est super bien!!!!!!
    Profitez des quelques journées qui vous séparent de Venise, jamais d'impatience car après c'est le retour qui arrivera vite!

    RépondreSupprimer
  3. Patience, dans quelques jours tu pourras savoir si Piero Pinto y habite toujours! Merci en tout cas pour ton billet, j'ignorais complètement que cette chapelle avait été transformée en habitation privée!

    RépondreSupprimer
  4. Les Idées Heureuses: j'ai vu qu'Amazon.fr vendait deux copies d'occase à environ 19 euros. Sinon, il y a toujours les biblios, heureusement d'ailleurs! Je suis loin d'acheter tous les livres dont je parle!

    Anne: non, je n'ai pas encore visité le Palazzo Cini. Qu'est-ce que j'aurais aimé y voir l'expo sur Rosalba Carriera il y a environ deux ou trois ans!

    Bonne journée à vous!

    RépondreSupprimer
  5. Un petit ajout pour les intéressés... Il y a en appart à vendre dans l'immeuble voisin de la petite chapelle. J'ai vu ça sur http://www.venicerealestate.it/it/immobili_per_categoria/immobili_top/veneziadorsoduro_vista_canal_grande/
    On peut toujours rêver...

    RépondreSupprimer
  6. Splendide "reportage",j'ai regardé toutes mes photos ,encore une à côté de laquelle je suis passée,le carnet sur lequel je note tout ce que je dois aller voir la prochaine fois commence à avoir un nombre assez impressionnant de pages noircies!!!

    RépondreSupprimer
  7. une petite pensée pour vous sur mon blog où vous avez la vue sur le grand canal par une belle journée ensoleillée...
    Lors d'une de mes promenades dans Dorsoduro et sur le campo S.Vio, l'ancienne chapelle avait la porte entr'ouverte et j'ai aperçu l'intérieur et la décoration de ce splendide endroit....

    RépondreSupprimer
  8. I love seeing that photo of the interior - it looks like such a beautiful place to live! Love all your photos.

    RépondreSupprimer
  9. Annie, I don't know if you clicked on the link to Lorenzo's blog. You can see many other pictures of the interior on it. Here's the link: http://tramezzinimag.blogspot.com/2006/07/vivre-venise.html

    RépondreSupprimer
  10. Merci AnnaLivia de faire la promotion de Tramezzinimag. Les photos sont anciennes et je ne sais plus si Pinto vit toujours. il doit être assez âgé maintenant. Pour prolonger votre excellent billet sur ce petit campo que je connais bien pour avoir vécu, vous le savez à la lecture de mes billets "malle aux souvenirs", le campo était trsè animé dans les anénes 80 car la plupart des bateaux à moteurs y venaient pour s'approvisionner à la pompe à essence qui était la seule à fonctionner dans le centre (les autres étaient sur les Fondamente Nuove ou du côté de San'Elena) et puis évoluait autour du puits un énergumène sympathique, complètement déjanté, un de ces esprits simples qui peuplaient autrefois les ruelles de Venise. Il chantait (mal) en faisant semblant de lire des partitions qu'il tenait la plupart du temps à l'envers. J'en reparlerai un jour sur Tramezzinimag. Enfin, à l'angle du campo en allant vers la Salute, il y avait Le meilleur boulanger du quartier où on trouvait Les meilleurs croissants de toute la ville.
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ce témoignage Lorenzo! Quelle chance vous avez eu de vivre à Venise! J'adore vos "malles aux souvenirs"!
    à bientôt

    RépondreSupprimer