mercredi 15 avril 2009

Clarence Gagnon (1881-1942)

La Salute vue du Ponte della Paglia, Venise, 1905

Peintre et graveur canadien né à Montréal en 1881. Il commence à étudier le dessin et la peinture à l’âge de 16 ans et tournera très vite le dos à la carrière commerciale que lui destinait son père. L’homme d’affaires et collectionneur James Morgan repère le talent du jeune artiste et devient son mécène. Ainsi, Gagnon a la possibilité de partir en Europe afin de poursuivre ses études. Il arrive à Paris en février 1904. Après un bref passage à l’Académie Julian où sont déjà passés William Brymner (qui a été son professeur à Montréal) et James Wilson Morrice (importante influence du peintre), il quitte Paris pour voyager en Espagne, au Maroc et en Italie. Il réalise durant son voyage à Venise une superbe série d’eaux-fortes qui lui méritera une mention honorable au Salon de la Société des artistes français en 1906. « Lors de ce premier voyage italien, qui sera suivi de plusieurs autres, Gagnon découvre la Venise de Turner, celle du Grand Canal. Il s’aventure aussi dans la Venise de Whistler et, comme lui, explore les canaux secondaires et les cours secrètes. Il fait également connaissance avec la cité de Morrice, celle des palais lumineux suspendus entre ciel et eau. » (p.245, Clarence Gagnon : Rêver le paysage, Hélène Sicotte et Michèle Grandbois, Éd. de l’Homme, 2006)


Canal San Agostino, Venise 1905, eau-forte
(il s'agit en fait du Rio de la Pergola)


Jardins publics, Venise, pastel sur papier (détail)

3 commentaires:

  1. I like his work. I really love that engraving alot - it's lovely.

    RépondreSupprimer
  2. I like the engravings too. You can see a few more on this website:
    http://cybermuse.gallery.ca/cybermuse/search/artist_work_f.jsp?iartistid=1932

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre commentaire sur mon blog. Je découvre le vôtre avec un réel intérêt et je l'ajoute à mmes favoris. Est-il possible de s'abonner à votre blog? Si oui, comment faire?
    Mais j'ai beaucoup à y lire et à y voir pour l'instant.
    Anne

    RépondreSupprimer