vendredi 1 juin 2012

Vie vénitienne

 Dalla mia finestra

Le bilan de ces deux semaines passées à Venise est plus que satisfaisant. J'ai pu vivre à la vénitienne et j'ai beaucoup aimé. Je logeais dans un charmant petit appartement situé dans une petite corte typique, peuplée de Vénitiens, dans le sestiere de Castello. J'avais plusieurs petits commerces à portée de main, petit vendeur de fruits et légumes à l'angle de la calle del Morion, l'épicerie des frères Ortis, un sympathique petit bacaro où prendre spritz et cichetti. Le bonheur! J'ai même sympathisé avec mes voisins avec lesquels je discutais dans la petite cour. Tous les soirs, ils se réunissaient devant le pas de leur porte pour papoter. Les petits qui saluaient la nonna à la fenêtre, le chat qui arpentait les toits de tuiles matin, midi et soir, le voisin du dessous qui faisait ses vocalises, celui d'à-côté qui jouait de la flûte traversière il me semble, l'autre voisine qui chantait toujours le même vieux tube américain... Il y avait toujours quelque chose qui se passait. Il y a eu le tremblement de terre du 20 mai qui m'a réveillée à 4h du matin qui a aussi fait parlé. Les voisins m'ont rassurée en me disant que vu que les maisons étaient construites sur pilotis et qu'elles étaient "souples" et qu'on ne craignait pas grand chose. Réveil tous les matins à 7h au son des cloches de San Francesco della Vigna. Contrairement aux autres séjours, je n'ai pas fait beaucoup de promenades matinales. La première semaine a été marquée par la tenue de l'America's Cup. Ça a drainé pas mal de monde... À cette occasion, il était possible de visiter l'Arsenal, ce que j'ai fait. Sinon, je n'ai pas trop suivi les courses. J'ai vu le rassemblement final et l'immense foule qui engorgeait la riva, j'ai fui vers des coins plus calme, avec les chats...  Il a fait globalement beau, ce qui explique que je n'ai pas fait beaucoup d'expos. J'ai préféré flâner dehors le nez en l'air.

Réseaux compliqués des cordes à linge, et oui, j'avais la mienne et je l'ai utilisée!

Le chat de la voisine

Celui qui arpentait les toits du matin au soir

Vue côté jardin



10 commentaires:

  1. Coucou Anna Livia !

    Trop mignon les minous, celui des toits ne descendait jamais ?

    J'ai eu peur pour Venise lors de ce tremblement de terre, tant de belles choses ont disparu vers Modène... Et les gens ont tout perdu. La Sérénissime est sur des pilotis en mélèze, mais notre coeur bat toujours pour elle, n s'inquiète malgré tout.

    Tu as dû vivre deux semaines totalement idyliques, même avec les cloches, (perso, j'adore les cloches) la flûte traversière et le tube américain, pas de bruit de traffic, (oh le bonheur lol) et surtout, tu étais dans ce petit paradis nommé Venise...

    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Vous deviez vous sentir une vraie Véntienne, en effet, dans cet endroit charmant. Lorsque vous avez visité l'Arsenal, sans les oeuvres d'art contemporain, quelles ont été vos impressions?
    Bon weekend, AnnaLivia!
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. La vie qu'on voudrait avoir ... J'aime ces moments d'intimité avec une ville. Et dans cette ville-là, ils sont rares ...

    RépondreSupprimer
  4. Sympa, belles émotions en lisant tes lignes, on se sent bien !
    Le petit noir et blanc est mignon tout plein !
    Je crois que cette atmosphère proche des Vénitiens est une superbe expérience, à renouveler bien
    entendu !
    Je suis passée par ta corte, le lundi si pluvieux en fin d'après-midi !
    Bisous
    Danielle

    RépondreSupprimer
  5. Nathanaëlle: Je n'ai jamais vu celui du toit au sol. Je l'ai cependant vu entrer par une fenêtre une fois. Il allait de toit en toit, c'était impressionnant à voir! Il est clair que les tremblements de terre n'ont rien de rassurant... J'ai lu dans la presse italienne que celui de la semaine dernière avait causé quelques dégâts à Venise, mais rien de majeur.
    J'ai bien aimé cette vie vénitienne si différente de celle de Montréal. Bon weekend,
    Bises

    Anne: C'était ma première visite à l'Arsenal et je crois qu'il ne s'agissait pas des mêmes espaces que ceux qui sont utilisés pour la Biennale, faudrait que je vérifie. C'était impressionnant, si vaste et juste d'imaginer toute l'histoire rattachée à ce lieu, j'étais enchantée! J'ai pu voir les bateaux de l'America's Cup qui étaient stationnés là. Je ferai un reportage dans les semaines à venir.
    Bon weekend Anne,
    à bientôt

    Gine: Un autre genre de vie à échelle humaine. Tout le monde se connait et se salue dans les calli ou en traversant le pont ou le campiello. On croise souvent des connaissance au fil des promenades, ça m'arrivait tous les jours, toujours dans des endroits différents! Bon weekend Gine!

    Danielle: J'ai personnellement bien aimé. Il faut dire que ça aide quand on parle un peu italien. Dommage que tu sois passée ce jour-là, la corte est tellement plus belle au soleil!
    Bon weekend,
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Ma foi, je distingue mal l'espèce, on dirait bien que le sapin est encore là ?...
    Passez un bon week-end à rêver.

    RépondreSupprimer
  7. Ciao Anna Livia, vedo che il tuo soggiorno è stato piuttosto produttivo.
    Mi piace molto il tuo raccontare la vita veneziana e del resto si faceva così anche ai tempi di mia nonna. Le abitudini dei veneziani non sono cambiate molto. Mi ricordo benissimo le sere d'estate in cui mia nonna e mia madre chiaccheravano con le vicine, mentre io e mio fratello giocavamo con gli amici. Grazie per avermelo ricordato. Per l'America's Cup forse, senza saperlo, hai incrociato mio figlio che è un appassionato di vela ed ha il brevetto per condurre sino ai 15 metri. Non si è perso una sola regata. Per il terremoto è vero quello che ti hanno detto ed inoltre il sottosuolo è fangoso e quindi non offre resistenza alle scosse. Il peggio è stato a sud di Modena, dove vive una mia cugina con la sua famiglia. Fisicamente stanno bene, ma hanno preso una di quelle paure che non ti dico. Stammi bene ed a presto.

    RépondreSupprimer
  8. Liliforcole: Je ne sais pas comment j'ai fait pour le zapper à mon arrivée, mais il est bien là et il est en pleine forme! Il a plein de nouvelles pousses.

    Elio: Oui, je suis très contente : )
    Cette cour semble être restée bien vénitienne, les traditions persistent. Bon weekend! a presto

    RépondreSupprimer
  9. En fait. Je ne pense pas que Venise soit construite sur pilotis les renforts de mélèzes plantés dans la terre servent de fondation, les constructions restent donc vulnérables...

    Amicalement....

    RépondreSupprimer
  10. C'est flippant ce que tu racontes là, le réveil à 4h00 du matin! Mais les gens qui parlent, c'est plutôt rassurant! Beau séjour, dans un quartier sympathique, il faut croire que le ciel nous a inspiré tous les deux, j'ai également très peu visité les musées et me suis contenté, comme toi, de flâner le nez au vent!

    RépondreSupprimer