samedi 9 juin 2012

À l'abri des regards...

Jolie découverte en me promenant autour de San Francesco della Vigna. 
J'aperçois des murs de bois qui semble cacher un espace non construit. 
Jardin, terrain vague? Je l'ignorais. Je décide de jeter un coup d’œil par 
une petite ouverture pour découvrir un coquelicot solitaire. J'adore ces 
fleurs! Je regarde un peu plus attentivement et je découvre qu'il n'est 
pas seul. Jamais je n'aurais imaginé un champ de coquelicots à Venise!





6 commentaires:

  1. Universel coquelicot, comment aurait-il pu ignorer la Sérénissime ? Joli billet, très poétique : un moment de bonheur. Merci. Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  2. Votre première photo m'enthousiasme! Les suivantes sont aussi très jolies et surprenantes. Félicitations pour cette découverte et la manière dont vous l'avez traduite.
    Bon weekend!
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. J'adore tes photos, la campagne à la dérobée par la fente d'une
    palissade !
    Superbe.
    Bises
    Danielle

    RépondreSupprimer
  4. Gine: Merci : ) Comme tu le sais, j'aime ces fleurs et ces petits bonheurs qui n'ont pas de prix.
    Bonne semaine,
    à bientôt

    Anne: J'étais tellement surprise de le trouver là. J'aime les prises de vue un peu expérimental, on ne sais jamais si ça va rendre, avec le numérique on peut tout essayer : )
    Je vous souhaite une belle semaine,
    à bientôt

    Danielle: Merci : ) Le mot palissade me semble mieux choisi que "mur de bois", je crois que je vais modifier mon texte et y mettre ton mot.
    Bonne semaine, bises

    Autourdupuits: On se croirait sur FB ; ) Merci, bonne journée également!

    RépondreSupprimer