mardi 30 mars 2010

John Singer Sargent (1856-1925)


Campo behind the Scuola di San Rocco (1880-82) Collection privée

Peintre et aquarelliste américain ayant vécu pratiquement toute sa vie en Europe. Il est né à Florence en 1856. Dès son jeune âge, il parle déjà couramment en plus de l’anglais, le français, l’italien et l’allemand. Sa jeunesse est marquée par les nombreux voyages de ses parents. Il entame vers 1874 des études de beaux-arts à Paris sous la direction de Charles-Émile-Auguste Duran (Carolus-Duran) portraitiste très en vue à l’époque. Il rencontrera durant cette période plusieurs étudiants américains. Ce n’est qu’à 21 ans qu’il effectue son premier voyage en Amérique.
Sargent est surtout connu pour ses portraits mais ce qui m’intéresse surtout sont ses paysages et plus particulièrement sa série sur Venise.
Sargent va à Venise pour la première fois en septembre 1880, il occupe alors un studio de la Ca’ Rezzonico, il y demeure jusqu’à février mars 1881. Puis, retour en août 1882 où il est accueilli chez les Curtis, lointains parents, dans le Palazzo Barbaro, endroit dans lequel il séjournera souvent. Ceci correspond à ce qu’on pourrait qualifier sa première période « vénitienne » où il produira plusieurs toiles à l’huile représentant des scènes de rues, des gens ordinaires dans un contexte de vie quotidienne, ainsi que quelques scènes d’intérieur au tons un peu sombres par rapport aux œuvres de sa deuxième période (1898-1913) où il revient à l’aquarelle. Thématique proche de celle de Whistler dans ses toiles du début.

Venetian Doorway (1900) Metropolitan Museum of Art, New York

Campo Sant'Agnese (1890) Wellesley College Museum
S. Giuseppe di Castello (1903-04) Isabella Stewart Gardner Museum, Boston

Une vision fragmentaire de Venise
Durant la seconde période vénitienne, c’est à partir de l’eau que Sargent aborde la ville, au ras des édifices. Ainsi les monuments sont rarement représentés dans leur intégralité. On ne voit parfois que la base des palais, un fragment d’église, des marches et autres détails architecturaux, une étroite calle qui débouche sur un canal… On est bien loin des vedute de Canaletto ou de Guardi. On est plutôt devant une Venise à échelle humaine qui me plaît beaucoup.

Café on the Riva degli Schiavoni (1881) Collection privée

15 commentaires:

  1. Merci infiniment, AnnaLivia, pour cette publication sur un artiste que j'aime beaucoup et dont j'avais vu l'exposition à Venise. Sargent peignait parfois depuis une gondole, d'où l'originalité des points de vue où se composent une lumière à la fois douce et intense et la vie de Venise dans la beauté d'un quotidien revisité. Merci de me rappeler ce beau souvenir.
    Alba, dans son blog "Ciel bleu de castille" a publié un article sur Sargent.
    Je vous souhaite une très agréable soirée.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Merci Anne! Quelle chance vous avez eue de pouvoir voir cette expo!
    Je vous souhaite également une belle soirée,
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Merci AnnaLivia pour ce billet. Vous le savez déjà j'aime beaucoup cet artiste-peintre. Les oeuvres qui sont présentées, surtout celles qui doivent être peintes depuis une gondole, comme en parle Anne, sont très belles, la lumière et la vision du lieu donnent encore plus de charme à l'oeuvre
    Bonne soirée
    Danielle

    RépondreSupprimer
  4. Quelle belle exposition tu nous offres là, et qui vient compléter celle d'Alba. J'aime beaucoup aussi Sargent et là je préfère le tableau de S; Giuseppe di Castello!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour vos commentaires. J'aime beaucoup ce que fait ce peintre.

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique, j'ai redécouvert ce peintre sur le blog d'Alba..ma première rencontre s'est passée à Brescia il y a quelques années, lors d'une exposition sur la peinture américaine.
    J'espère pouvoir me procurer ce livre.

    RépondreSupprimer
  7. Très belles aquarelles, merci AnnaLivia de nous les faire découvrir.

    RépondreSupprimer
  8. Très beau billet merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  9. Beautiful post! I love his work and I too wish I'd seen that exhibition. I really love the one of San Guiseppe.

    RépondreSupprimer
  10. I love John Singer Sargent's works! BTW, I found you through Annie's blog.. I have added you to my google reader! I visited Venice for 2 weeks last August (for the first time!). What a magical city. I went to search for Murano glass beads! I dream of Venice, and will be back! :)

    RépondreSupprimer
  11. Miss Lemon: je suis contente que ça vous plaise :) Merci pour votre commentaire,
    à bientôt!

    Annie: Thanks, I aslo wish I'd seen it!!

    The Lone Beader: Welcome on Mes Carnets Vénitiens! I'll be happy to read you and to share on Venice.
    See you soon!

    RépondreSupprimer
  12. Quelle belle découverte pour moi qui ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam cet artiste, j'adore son ennuagement entre ciel et eau, ses couleurs de briques et de crépis, entre l'or et le pourpre.

    Et puis, comme la 1ère de la classe, j'ai bien sûr commandé le livre chez Amazon, et je vais attendre bien tranquillement le facteur !

    Merci.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis heureuse de vous avoir fait découvrir ce peintre que j'aime beaucoup! Vous aimerez peut-être aussi un autre peintre américain qui s'appelle Maurice Prendergast sur lequel j'ai fait un billet il y a quelque temps.

    RépondreSupprimer
  14. Merci AnnaLivia, j'y vais voir.

    A presto.

    RépondreSupprimer