dimanche 14 février 2010

Au fil de l'eau...

Il y a des lieux que l'on ne quitte pas, même lorsque l'on s'en éloigne,
de même que l'amour ne dépend ni du temps ni de l'espace.
Henri de Régnier, l'Altana



7 commentaires:

  1. J'aime le billet en entier...
    Comme j'aimerais savoir dire les choses aussi bien, au fond mes sentiments sont exactements ceux-là mais je n'ai pas ce talent pour les exprimer !
    Merci AnnaLivia, je vais les noter.
    Danielle

    RépondreSupprimer
  2. Danielle: Il faut dire que Henri de Régnier a souvent eu les mots justes pour parler de Venise, ville dont il était profondément amoureux. Je veux depuis longtemps lui consacrer un billet mais à chaque fois je reporte tant la tâche me semble énorme. Alors je le cite puisqu'il s'exprime si bien et qu'il arrive à exprimer avec précision ce que je ressens confusément. Il faut absolument lire ses écrits sur Venise!

    RépondreSupprimer
  3. Spectaculaires, ces photos.

    Vous m´avez fait découvrir la passion d´Henri de Régnier pour Venise.

    Qu´il exprime bien ce qu´il ressent.

    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Lo sai, Anna Livia, che ho fatto delle foto due volte dallo stesso ponte? Ora le pubblico nel mio blog specialmente per te. Vorrei molto sapere il nome del ponte. Tu lo sai, per caso? e anche il palazzetto sul fondo?

    RépondreSupprimer
  5. Grazie Emilia! Il nome del ponte è Ponte di Piscina (Frezzaria) e il palazzetto ospita l'hotel San Moisè (2058 SM).
    a presto!

    RépondreSupprimer
  6. Une fois encore je reste muet d'admiration devant vos magnifiques photos. La nostalgia di tornare a Venezia mi invade... pazienza !

    RépondreSupprimer