lundi 2 novembre 2009

Chiesa San Nicolo dei Mendicoli




Façade latérale baroque (1750-1760)

Je garde un agréable souvenir de la visite de cette église. C’était à la fin d’un après-midi ensoleillé. Nous avions, pensais-je, l’endroit pour nous, pas de surveillant en vue. Alors, j’ai photographié consciencieusement tout le tour de l’église. Arrivée à la fin, j’apercois la gardienne qui vient gentiment me dire qu’on ne peut pas prendre de photos… S’était-elle endormie? Aussi a-t-elle poursuivi en nous faisant une charmante visite guidée, nous parlant des différents tableaux et autres détails de l’église. C’était en italien et j’en ai perdu des bouts… Il y avait notamment l’histoire d’un martyr, Saint-Niceta, qui périt par le feu et dont les reliques sont conservées dans une de chapelles latérales.

San Nicolo dei Mendicoli est une très ancienne église qu’on trouve dans un quartier reculé de Dorsoduro. Sa fondation remonte au VIIe siècle par un groupe de Padouans venus s’installer là après avoir fui les Lombards. Quelques hypothèses circulent autour de l’origine de son nom. Une première veut qu’il vienne de la déformation de mendigola, ancien nom de l’île sur laquelle l’église a été construite. On a aussi dit qu’elle devait son nom aux mendiants (mendicoli), pêcheurs pauvres qui habitaient les environs.

L’église est reconstruite au XIIe siècle. Elle est de style vénéto-byzantin et présente un plan basilical à trois nefs, une abside centrale, un presbytérium, deux chapelles latérales. Elle sera à plusieurs reprises restrusturée et modifiée. Durant la première moitié du XIVe siècle, les chapiteaux des colonnes de la nef centrale sont remplacés. Puis vers 1580, ajout des boiseries dorées, semblables mais antérieures à celles de l’église des Carmini. Les dernières grandes modifications datent de 1750-1760, moment où fut ajoutée la façade latérale de style baroque.
Le portique extérieur qui date du XVe siècle est le seul exemple qui ait subsisté avec celui de San Giacometto di Rialto. Il a été reconstruit en 1903 et abrite quelques fragments lapidaires trouvés lors de la restauration de l’église.

Portique

Au XXe siècle, une première série de travaux de restauration se déroulera de 1903-1924. L’église sera cependant très endommagée par la terrible inondation du 4 novembre 1966. Elle sera de nouveau restaurée de 1971-1977 grâce à la fondation Venice in Peril.

Détail du plafond d'une des chapelles

Chapelle latérale




Plafond avec peintures de L. Corona et F. Montemezzano

Les fresques du plafond (XVIe s.) présentent des scènes de la vie de Saint-Nicolas. Deux d’entre-elles sont de Leonardo Corona et le tondo du centre est de Francesco Montemezzano. La nef centrale contient un cycle de décorations, douze panneaux, dédié au Christ et à Saint-Nicolas.



Choeur avec la grande niche qui abrite Saint-Nicolas


Saint-Nicolas était évêque de Mira en Licie, il est représenté, dans la niche du chœur, avec les trois bourses pleines d’argent qu’il apporta à trois jeunes filles que le père destinait à la prostitution. Avec la dot ainsi constituée, les jeunes filles purent se marier. Cet épisode est raconté dans la Divine Comédie de Dante, aux vers 31-33 du chant 20 du Purgatoire. (p.561, 30 itinéraires à la découverte de la ville, Paolo Giordani)

6 commentaires:

  1. J'ai mis beaucoup de temps à aller dans ce coin de Venise, on ne pousse pas si loin dans Dorsoduro,je m'arrêtais vers S'Raffaele...je regrette car c'est vraiment charmant tout autour ! et puis je crois qu'il y a l'école d'architecture. J'avoue que la petite place près de l'église est très reposante et on peut s'arrêter et jouir du moment passé-là !
    j'avais vu un film qui se déroulait dans cette église, un film étrange avec D.Sutherland "don't look now"de 1973. Avez-vous ce film Annalivia ?
    Danielle

    RépondreSupprimer
  2. En effet: "Ces paroles m'avaient charmé tellement, que je m'écartai pour connaître l'âme qui les avait prononcées. Elle parlait encore de la libéralité de Nicolas, qui assura une dot à des vierges, pour conduire leur jeunesse à l'honneur."
    Merci, AnnaLivia, pour cette belle et intéressante visite.
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la description complète de l'église et aussi pour les belles images!

    RépondreSupprimer
  4. Danielle: Non, je n'ai pas vu ce film. Je vais voir si je peux le trouver. Merci pour l'information.
    Dites-moi, le départ est pour bientôt, non?
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  5. This is one of my favorite churches. Love your photos. In the movie, the Donald Sutherland character is working to restore this church. It's a creepy movie but has some good scenes of Venice in it. In another scene, he is inside San Zanipolo.

    RépondreSupprimer
  6. Mon église favorite avec celle "des mariages"
    Merci de ce beau souvenir

    RépondreSupprimer