mercredi 13 mai 2009

Maurice Prendergast (1858-1924)





Une exposition qui prendra l’affiche en octobre prochain au Musée Guggenheim de Venise me donne l’occasion de vous présenter le peintre américain Maurice Prendergast. Cette exposition intitulée « Prendergast en Italie » réunit des œuvres, dont plusieurs aquarelles, qui ont été produites lors de deux voyages du peintre en Italie en 1898 et en 1911.
Prendergast naît à St-Johns (Terre-Neuve, Canada) en 1858 mais peu de temps après sa naissance, sa famille ira s’installer à Boston où il grandira. De 1891 à 1894, il étudie à Paris notamment à l’atelier Colarossi et à l’Académie Julian où il fera la connaissance du peintre canadien James Wilson Morrice. Il revient en Amérique imprégné de multiples influences, notamment celles de Manet, de James McNeill, de Degas, de Bonnard et de Vuillard. Il fut un des premiers Américain à apprécier et à comprendre l’art de Cézanne. Les aquarelles qu’il effectuera en Italie en 1898 contribueront à le faire connaître et à lui donner une certaine renommée. Il retournera en Italie en 1911 où il produira une série d’aquarelles présentant des ponts et des canaux vénitiens.






Pour en savoir plus :
http://www.mauricebrazilprendergast.org/
Expo «Prendergast in Italy» au Musée Guggenheim du 9 octobre 2009 au 3 janvier 2010.


5 commentaires:

  1. J'aime particulièrement le dernier tableau.
    Merci aussi d'évoquer avec nous la fondation Guggenheim, cela nous permet également de revivre la si belle vue que l'on a de Canal Grande, depuis son jardin ...

    RépondreSupprimer
  2. Merci de nous présenter ce peintre et de nous montrer ses aquarelles dans lesquelles le traitement de l'eau me plaît beaucoup, surtout dans le premier tableau.
    Alain et moi avions aussi passé un agréable moment au musée de la généreuse Peggy et aussi en nous promenant dans le Dorsoduro que nous aimons beaucoup.
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. J'aime aussi beaucoup ce musée. J'y suis allée en janvier dernier pour une seconde fois. J'aime aussi beaucoup le Dorsoduro dont je n'ai pas encore exploré tous les recoins!
    En ce qui concerne Prendergast, ce fut un coup de foudre. J'adore ses aquarelles. De plus, il semble qu'il peignait des deux côté de ses "toiles", c'est entre autres ce qui est montré dans le cadre de l'expo. J'espère pouvoir y aller en décembre.

    RépondreSupprimer
  4. Nous espérons pour vous que vous pourrez aller à Venise en décembre, pour nous ce sera plus tard, au printemps prochain.
    J'aime particulièrement les premiers jours de douce chaleur, avec la lumière encore rasante sur les Zattere...
    Norma

    RépondreSupprimer
  5. Bravo!

    Very nice and well done. It shows your passion for Venice.

    Teresa

    RépondreSupprimer