lundi 18 mai 2009

Autour de San Giacomo dall'Orio (suite)

« Différentes hypothèses ont été avancées afin d’expliquer l’étrange dénomination du campo : la plus simple veut qu’elle vienne d’un laurier (lauro ou alloro) ayant jadis poussé près de l’église. Une autre, assez fantaisiste, la fait dériver, par toute une série de déformations du terme lupo (loup) : des hordes de loups auraient envahi le lieu à une époque reculée. Selon une troisième, on aurait surnommé l’église San Giacomo dal Rio pour la distinguer des ses homonynes du Rialto et de la Giudecca. Mais d’après l’hypothèse la plus vraisemblable, «Orio» viendrait de luprio (terrain émergeant d’une zone marécageuse). » p.349 Guide Gallimard

Palazzo Pemma-Zambelli

Autour du campo, on peut voir le palais Pemma-Zambelli dont la particularité réside dans le fait que les montants de ses fenêtres ne sont pas droits mais inclinés de manière à ce que le fenêtres soient orientées vers la calle Larga et non pas vers l’église.

Corte Zambelli

Entre le campo San Giacomo dall’Orio et le campo San Boldo, ne pas rater la très jolie corte del Tagiapiera. Pour y accéder, prenez la calle del Tentor, puis le ramo de la Oche à droite. Elle est tout au fond. Cette petite cour fleurie, rehaussée pour se protéger lors de la montée des eaux, communique avec le rio par une cavana, abri caractéristique pour les embarcations. On y trouve aussi une margelle de puits du 14e siècle.

Corte del Tagiapiera


Le pittoresque campo San Boldo est bordés de façades et de jardins (cachés derrière de hauts murs…). On y accède par un petit pont qui franchit le rio en diagonale et qui donne sur le palazzo Grioni-Businello. À la droite du palais, on trouve le campanile «décapité» de l’église Sant’Ubaldo (San Boldo). Cette église, qui porta d'abord le nom de Sant'Agata, fut fondée vers 1088. Elle brûla en 1105 puis sera remaniée et agrandie en 1305. Elle sera rasée en 1735 pour être reconstruite en quatre ans selon des plans de Giorgio Massari. Enfin, elle sera fermée en 1808 et détruite en 1826 (ou 1828).

Vers le Campo San Boldo, fondamenta del Parucheta


Campo San Boldo et Palazzo Grioni-Businello


Rio San Boldo

6 commentaires:

  1. Nous ne connaissons pas suffisamment ce sestier de Santa Croce et vos superbes photos nous donnent l'envie d'approfondir nos escapades vénitiennes. Merci pour cette invitation à la découverte. Nous penserons à vos photos lors de notre prochain voyage.
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir!
    Moi, j'adore ce quartier ( que dis-je, sestiere!) et c'est là, que le plus souvent je vais faire mes courses et quand je n'ai pas le sentiment de gêner faire des photos de la vie quotidienne..Merci

    RépondreSupprimer
  3. Ladivinecomedie20 mai 2009 à 04:52

    Dans ce quartier il y aussi deux bons restos "Il Refolo sur le Campo et pas très loin " La Zucca" osteria con cucina...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour les adresses! Je les note et je les garde précieusement d'ici le prochain voyage...

    RépondreSupprimer
  5. ma Anna Livia quante volte sei andata a Venezia? 10? ;)

    RépondreSupprimer
  6. Ciao Emilia,
    sono andata a Venezia solo 4 volte (18 giorni in totale...), ma ho letto molti libri su Venezia...

    RépondreSupprimer