lundi 4 août 2014

Clin d'oeil à l'agoraphobe






 J'ai toujours une pensée pour lui quand je déambule en ces lieux.




San Pietro di Castello, San Francesco della Vigna, Sant'Anna pour fuir la foule...

vendredi 1 août 2014

De retour

Venise au Petit Palais à Paris...

Ça y est, les vacances sont finies. Ce fut bref mais agréable. J'en ai profité pour mettre la main sur quelques parutions récentes.

 Sympathiques promenades avec Pierre Schuster. J'ai déjà lu la moitié de ses flâneries vénitiennes et j'ai bien hâte de lire le glossaire curieux.

Dominique Pinchi, le libraire de la Librairie française de Venise, nous propose un essai personnel sur la peinture vénitienne. Je ne l'ai pas encore entamé mais ça ne saurait tarder!

Marcelin Pleynet, grand amoureux de Venise, nous propose un petit roman que je qualifierais plutôt de digressions vénitiennes ou de rêveries. Je ne l'ai pas encore terminé.

Pour en savoir plus: http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-Infini/L-etendue-musicale

Et enfin, le dernier livre de Marc Alyn, qu'on connaissait déjà avec pour son Piéton de Venise paru il y a quelques années.

Chat lecteur rencontré à la Giudecca en mai dernier : )


samedi 19 juillet 2014

Nouvelle envolée


Une dernière envolée pour l'été. Je serai de retour dans deux semaines. À bientôt! 



vendredi 27 juin 2014

Pause


Pause de quelques jours le temps de m'envoler vers d'autres paysages plus à l'ouest...
À bientôt!

mardi 24 juin 2014

Balade à la découverte des ospedali vénitiens

Balade à la découverte des ospedali vénitiens
sur les ondes de la RSR dans le cadre de l'émission Musique en mémoire



Dès le premier quart du XVIème siècle, la République de Venise fait figure de centre névralgique pour la vie musicale en Europe. Tandis que les grands maîtres se succèdent au poste de maître de chapelle à San Marco, l'imprimerie musicale y est en plein essor.

Puis, le pouls de la ville est marqué par l'intense activité des théâtres.

C'est dans ce contexte de très haute activité musicale que sont fondés les quatre ospedali de Venise: la Pietà, les Derelitti (ou l'Ospedaletto), San Lazzaro dei Mendicanti et les Incurabili.

Ces "hôpitaux" accueillent les malades de la ville, mais aussi les orphelins. Tandis que l'on soumet les garçons à une formation professionnelle, les pensionnaires féminines les plus douées reçoivent un enseignement musical. Elles forment alors les orchestres et les chœurs qui se produisent lors des offices et des messes de l'église rattachée à leur institution. Véritables virtuoses, elles reçoivent les enseignements d'illustres musiciens et compositeurs tels que Vivaldi, Hasse, Porpora et Galuppi! Au XVIIIème siècle, les églises des ospedali vénitiens deviennent des salles de concert incontournables pour les visiteurs du Grand Tour. Nombreux sont les témoignages écrits au sujet de ces "anges": Goethe, Burney et Rousseau, pour ne citer qu'eux. Tous s'accordent à dire que les figlie des ospedali sont touchées par la grâce.

Musique en mémoire vous propose une balade musicale à Venise, à la rencontre des quatre ospedali qui jadis firent la renommée de la ville, en compagnie de Brenno Boccadoro, professeur à l'Université de Genève, et avec la participation de Pier Giuseppe Gillio, professeur au Conservatoire de Novara, en Italie.

Une série de cinq émissions proposée par Monica Schütz
Réalisation Gérald Hiestand
Assistance de production: Isabelle Watson

1. Premier arrêt: l'Ospedale della Pietà
2. La Venise musicale
3. Passage aux Derelitti, dit l'Ospedaletto
4. Regard sur les Incurabili
5. Halte à San Lazzaro dei Mendicanti

Lien: http://www.rts.ch/espace-2/programmes/musique-en-memoire/5914356-musique-en-memoire-du-23-06-2014.html