lundi 12 décembre 2011

Campiello del Pistor (2)


J'en avais parlé en janvier dernier, j'aime beaucoup cet endroit calme.




Un petit extrait de Le feu de Gabriele d'Annunzio:
La gondole entra dans le Rio di San Polo, se glissa dans l’ombre. Un froid subit tomba sur les trois taciturnes. Sous l’arche du pont, leurs âmes réentendirent la cadence de la rame ; et le bruit de la fête leur parut infiniment lointain. Toutes les maisons étaient obscures ; le campanile était muet et seul parmi les étoiles ; le Campiello del Remer, le Campiello del Pistor étaient déserts, et l’herbe y respirait en paix ; les arbres, débordant par-dessus les murs des petits jardins, sentaient mourir les feuilles sur leurs branches dressées vers le ciel serein.

Avec un peu de recul à partir du ponte de Ca'Donà


1 commentaire:

  1. Je suis allée dans ce petit coin en mars, dans la petite calle il y avait un Vénitien qui travaillait... J'ai fait quelques photos et je suis repartie sans faire de bruit.
    Très jolie ta vue depuis le ponte de Ca'Dona.
    a presto

    RépondreSupprimer