mardi 3 août 2010

Santa Maria della Salute







Oeuvre de Baldassare Longhena (1631-1687). Cette église, dédiée à Notre-Dame de la "Santé", fut construite à la suite d'un voeu formulé pendant l'épidémie de peste de 1630. Elle repose sur 1106657 poteaux (palli) de bois de chêne, d'orme et de mélèze enfoncés de 4 à 5 mètres dans le sol lagunaire afin de le stabiliser.

9 commentaires:

  1. Si toutes vos photos sont belles, j'aime particulièrement la troisième en partant du haut. Où étiez-vous placée pour la prendre (ainsi que la première)?
    Bonne soirée!
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Anne: La première est prise du haut du campanile de San Giorgio Maggiore et la troisième juste avant de sortir de cette même église. Je crois qu'il est à présent trop tard pour vous souhaiter bonne soirée... je vous dis donc bonne nuit!
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  3. La Salute est une de mes églises préférées, l'extérieur du moins, avec ce que j'appelle très naïvement ses grands escargots. La prendre en photo n'est jamais très simple, mais là il faut avouer que tu t'en tires à merveilles, que ce soit du haut du campanile San Giorgio ou de l'église avec la porte entr'ouverte. Comme Anne, il s'agit de ma photo préférée! à bientôt...

    RépondreSupprimer
  4. On peut voir aussi sur la première photo, c'est saisissant, le complexe pétro-chimique derrière la Salute... complexe qui ne sera jamais démantelé tant il fait vivre de nombreux foyers...

    RépondreSupprimer
  5. GF: Contente de te lire! Je dois dire que cette église est aussi ma préférée pour ce qui est de l'extérieur. J'aime aussi beaucoup son sol à l'intérieur et plusieurs des toiles qu'elle contient. Elle fait partie des endroits qui se visitent encore gratuitement, mis à part la grande sacristie qui contient des Titien, un Tintoret, un Jacopo Palma Giovane entre autres... À voir en octobre alors!
    à bientôt!

    RépondreSupprimer
  6. Il faut véritablement aimer cette vielle pour la photographier de cette si belle façon.
    Bravo,

    Roger

    RépondreSupprimer
  7. Moi, à l'époque, les Titien étaient gratuits... Je n'ai pas le souvenir du moins d'avoir payé pour les voir! Quant à les revoir, hélas non, ce ne sera pas en octobre car je serai ailleurs en Italie : à Urbino, à Arezzo (j'adore cette petite ville) et à San Giminiano...

    RépondreSupprimer
  8. GF: excuse-moi... j'oublie parfois que l'Italie ne se résume pas à Venise... J'ai hâte de lire tes futurs reportages sur ces villes que je ne connais pas (encore...)!
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Photos époustouflantes!
    La Salute de par son impressionnante grandeur est difficile à cadrer. C'est très réussi Anna Livia.

    RépondreSupprimer