mardi 22 juin 2010

Promenade dans San Polo

Promenade dans le sestier de San Polo. Ponte Storto, celui qui passe sur le rio San’t Aponal, un petit coin que j’aime beaucoup et que je vais revoir à chacun de mes voyages à Venise. Le joli pont, puis le sottoportego del Banco Salviati, calle Stretta, campiello Albrizzi, calle Albrizzi. Rio terà delle Carampane, tout au bout, une autre vue de mon ponte Storto et de jolies patères. Je reviens sur mes pas, j’aperçois une calle à peine plus large que la largeur de mes épaules et je décide d’aller voir ce qui se trouve au bout. La minuscule corte della Raffineria.

Sottoportego del Banco Salviati


Rio terà delle Carampane

"À propos des deux cariatides féminines en pierre d'Istrie qui ornent la haute grille donnant sur le rio terà de le Carampane, on dit qu'elles auraient été sculptées en prenant pour modèle la comtesse Isabella Teotochi." (p.314 Veneziaenigma d'Alberto Toso Fei)


Isabella Teotochi Albrizzi par ÉlisabethVigée-Le Brun

Je reviens au rio terà delle Carampane puis je continue jusqu’à la fondamenta delle Tette, un coup d’œil à gauche au-dessus du rio de San Cassiano : une passerelle aérienne va d’un palais jusqu’à ce qui semble être un jardin. Ça me rappelle quelque chose… Corto Maltese, je suis certaine d’avoir vu ce lieu dans le livre des balades de Corto. La chose sera vérifiée à mon retour.

Campiello Albrizzi

Tête d'obus, vestige de la Première Guerre Mondiale, encastrée dans un des murs du palais accompagnée d'un texte de Gabriele d'Annunzio


Façade du palais côté campiello

Façade côté rio
« Les Albrizzi, négociants enrichis admis au patriciat en 1667, voulurent eux aussi rénover l’intérieur de leur palais de San Cassiano [palais qu’ils ont progressivement acheté de 1648 à 1692, ainsi qu’une rangée de maisons qu’ils ont fait détruire afin de libérer de l’espace côté terre créant ainsi le campiello Albrizzi] au début du XVIIIe siècle. Ils firent appel à Abbondio Stazio, artiste renommé pour son extraordinaire virtuosité de stucateur.[…] Stazio recouvrit entièrement de stucs toute la surface de la longue pièce. L’effet produit par cet incroyable fouillis de concrétions est celui d’une étourdissante horreur du vide. Stuc laiteux, ductile, imperceptiblement luminescent grâce à laprésence de poussière de marbre dans le plâtre. » (p.230 dans Venise baroque)
Du grand salon s’élance la fameuse passerelle qui mène au très secret jardin, de l’autre côté du rio, où s’élevait jadis le teatro San Cassiano, premier théâtre d’opéra public (c’est-à-dire payant) d’Europe. « L’aventure du beau jardin Albrizzi est à cet égard exemplaire. À son origine, il n’y a rien. Rien de naturel en tout cas. À son emplacement se dressait un théâtre […]. On y joua du Monteverdi et plus tard du Cavalli… Et le théâtre brûla, fut reconstruit, tomba en ruines avant d’être acheté en 1820 par la famille Albrizzi dont le palais se dresse de l’autre côté du rio San Cassiano. Désormais n’allaient des jouer à son emplacement, littéralement, que d’uniques représentations florales pour le seul et jaloux bénéfice des Albrizzi qui firent construire à sa base une sorte de tour-escalier néo-gothique puis une passerelle pour le relier au piano nobile de leur palais. […] Mais quel jardin, délicieux, exotique, enfoui sous les feuillages, avec des yuccas d’origine américaine, des magnolias exotiques, des fougères disséminées entre des rochers,des bassins où frétillent des poissons rouges, une pergola enfouie sous les glycines… » (p.136 et 142 L’Art de vivre à Venise, Frédéric Vitoux) Je ne suis pas parvenue à trouver de photos de ce mystérieux jardin, mais je ne désespère pas…

C’est notamment dans le palais Albrizzi qu’Isabella Teotochi Albrizzi, que Byron avait surnommée la « Mme de Staël vénitienne », tint son fameux salon littéraire au début du 19e siècle. Elle y reçut Pindemonte, Alfieri, Byron, Foscolo et Canova exécuta pour elle, en 1812, une tête d’Hélène conservée dans le palais. J’ignore si elle s’y trouve encore de nos jours.


Rio San Cassiano
Passerelle

Salon duquel s'élance la passerelle (non, je n'y suis pas entrée, la photo est extraite du livre Intérieurs vénitiens)

10 commentaires:

  1. Merci de nous emmener avec vous dans cette promenade au charme infini. Vos photos sont superbes. J'aime aussi beaucoup les portraits réalisés par Madame Vigée-Lebrun, dont celui de la comtesse Isabella Teotochi Albrizzi que je ne connaissais pas et que je découvre grâce à vous. On a reproché à l'artiste de flatter ses modèles et je trouve cela injuste. Je pense qu'elle les aimait et que son affection se ressent dans sa peinture, mais il ne s'agit en aucune manière du désir de plaire à ses commanditaires. De toute façon, lorsqu'on peint, et en particulier un portrait, il se passe quelque chose de particulier, indescriptible, mais en aucun cas le calcul ne peut entrer dans la peinture et l'intention plastique sert les sentiments, quels qu'ils puissent être. Un portrait est vraiment spécial, même un simple dessin. Pardonnez la longueur de mon commentaire; j'ai tendance à me laisser emporter par mon enthousiasme lorsqu'il s'agit d'artistes que j'aime...
    Merci encore pour votre publication.
    Bonne semaine!
    Anne

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, c'est mon lieu, j'habite si près que c'est une de mes promenades matinales ou celle de la soirée quand je vais dîner à Antiche Carampane...
    Nous avions fait un petit tour avec Maïté le soir de mon arrivée et le rio S'Cassiano fut la première image de mes retrouvailles...
    Tu as tout à fait raison, dans les itinéraires de Corto, porte de l'amour, il est bien mentionné le passage aérien en fer forgé qui unissait le palais Albrizzi à un théâtre qui autrefois lui faisait face...
    Ce billet me touche infiniment un de mes petits coins préférés, mais je crois que tu le sais déjà, surtout autour deu ponte Storto.
    bises
    Danielle

    RépondreSupprimer
  3. Anne: Au contraire, j'apprécie bien les commentaires plus étoffés et vous en remercie. Je ne connais pas beaucoup cette peintre, je ferai quelques recherches à son sujet.
    Merci,
    bonne semaine Anne!

    Danielle: Je suis heureuse de te rappeler de beaux souvenirs! Il est vrai que ce quartier est plein de charme. Je n'ai pas fini de l'explorer car j'ai raté notamment une petite cour qui contient une vieille margelle de puits et qui était le lieu d'un théâtre aujourd'hui disparu. À suivre...

    RépondreSupprimer
  4. Coucou, j'ai regardé ma photo, la tienne est dix fois plus belle, surtout la passerelle que tu as prise en gros plan.
    Le commentaire de Anne est très intéressant.
    Merci pour les beaux et doux souvenirs partagés.
    J'attends avec impatience tes recherches au sujet du théâtre disparu...
    Excellente journée
    Danielle

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce bel itinéraire illustré!

    RépondreSupprimer
  6. LIVIA !! tu as donc tes entrées au palais..chapeau !Tu as raté une petite cour avec un puits..je sens que tu vas y retourner en décembre.Très belles photos et un souvenir de rallye aussi.Tu sais que Stef* a un gros coup de coeur pour d'Annunzio !!!!
    La calle étroite a beaucoup amusé ma fille aînée qui voulait absolument m'y photographier.Ne me demandez pas pourquoi??Bonne journée Livia!

    RépondreSupprimer
  7. Petit souvenir. Isabelle Teotochi a échangé une longue correspondance avec Vivant DENON. N'aurait-il pas séjourné au palais Albrizzi lorsqu'il s 'est réfugié à Venise? Cette correspondance a été publiée.On peut encore la trouver dans les grandes librairies et sur internet.

    RépondreSupprimer
  8. Album vénitien (Danielle): Non, je ne suis pas entrée dans le palais Albrizzi! Désolée pour la confusion, la photo est scannée du livre Intérieurs vénitiens. Tu crois bien que si j'étais entrée, j'aurais traversé la passerelle! ;)
    Alors toi, tu y es déjà entrée?!
    Pour Vivant Denon, j'ai prévu faire un billet sur lui, mais quand j'ai vu l'épaisseur du recueil de lettres j'ai remis ça à plus tard. Le sujet m'intéresse néanmoins. Je t'écris plus tard pour te raconter qqch.
    Bonne journée!

    Venetia Micio: La recherche sur les théâtres disparus sera ardue... J'ai commencé et j'ai du mal à trouver des informations claires. Faudra être patiente :)
    Bonne journée

    Fausto: Un joli coin de Venise! Buona giornata,
    a presto!

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien le campo san polo, très paisible avec ces beaux bancs rouges !

    RépondreSupprimer
  10. https://www.google.com/maps/place/45%C2%B026'18.6%22N+12%C2%B019'51.1%22E/@45.4393343,12.3305338,117a,20y,167.81h,41.52t/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x0:0x0?hl=fr

    Pour faire tourner la vue, cliquez sur ctrl + clic gauche, pour la faire glisser uniquement clic gauche....Vous admirerez la passerelle et son escalier tournant dans une tour carré.

    RépondreSupprimer