jeudi 3 juin 2010

Mariano Fortuny: La seta & il velluto


J'ai eu, lors de ce séjour, l'occasion de visiter le Museo Fortuny,
un endroit que je ne connaissais pas encore. On pouvait y voir une
exposition sur la soie et le velour. Je dois dire que l'expérience fut
quelque peu frustrante car je n'avais qu'une envie en voyant ces robes
magnifiques, enfin deux envies: celle d'en enfiler une et surtout l'envie
de toucher ces belles étoffes si délicates. Un plaisir pour les yeux!
Voici quelques photos prises "à l'aveugle" car on est adepte du "no foto" dans ce musée...







Montage de photos de Jean-Pierre Gabriel


L'expo se déroule jusqu'au 18 juillet 2010 au premier étage du musée.
Entrée: 9 euros
Fermé le mardi

17 commentaires:

  1. C'est amusant parce que je reviens de chez la couturière qui fait la robe de mariée de ma fille, elle a fait un plissé sur le haut de la robe qui m'a fait penser à Fortuny...mais personne ne connaissait !

    RépondreSupprimer
  2. Grâce notamment à Proust, ce nom ne tombera pas dans l'oubli...
    Bonne soirée Evelyne

    RépondreSupprimer
  3. ..comme je comprends ta frustation, déjà l'interdiction des photos mais ne pas toucher- alors que la soie et le velours appellent la caresse...
    Le robe Delphos...une merveille de souplesse pour les lignes du genre roseau...:-))
    Dommage pour le 18 juillet..si cette expo pouvait être prolongée jusqu'en septembre, j'en serais RAVIE !!!

    RépondreSupprimer
  4. Des photos prises "à l'aveugle"? Je ne parviens pas à le croire, car vos photos sont très belles et l'absence de flash traduit bien mieux l'ambiance qu'une lumière trop vive. Ces images sont parfaites et me plaisent beaucoup.
    En avez-vous d'autres à nous montrer? Je crois aussi que Danielle avait dû visiter la même exposition que vous.
    Anne

    RépondreSupprimer
  5. Danielle: Qui sait, tu pourras peut-être faire un saut éclair cet été?!

    Anne: J'ai bien sûr choisi les plus "réussies", les autres ne sont pas terribles... Mais j'ai des photos de la cour intérieure et de quelques détails architecturaux (fenêtres, escaliers, puits...), je les mettrai peut-être en ligne.
    à bientôt!

    RépondreSupprimer
  6. La merveille des merveilles pour moi aussi, tu t'imagines la silhouette qu'il fallait avoir pour porter sa robe Delphos, aux couleurs subtiles, elle était conçue pour être portée à même le corps, elle ne tenait que par de délicates fibules en pâte de verre de Murano... Personnellement, j'ai un faible pour les velours de soie frappés d'or et d'argent et de mille couleurs, pour les lampes-boucliers, quel artiste, quel univers, comme j'aurais aimé vivre dans l'atmosphère de Mariano Fortuny.
    Je ne peux faire autrement que d''associer l'image de Venise à ce grand artiste.
    bise
    Je vais faire des rêves de soie et de velours cette nuit...

    RépondreSupprimer
  7. Bonne nuit Danielle,
    à bientôt,
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Quand nous sommes passés près du Musée au mois de mai, la façade était recouverte d'échaffaudages, je crois qu'il y a encore des restaurations, ce musée est souvent fermé. Je l'ai visité il y a de nombreuses années, j'avais été émerveillée par ce décor feutré, où la lumière ne filtre pas et où chaque oeuvre est dévoilée au fur et à mesure.
    Tes photos sont particulièrement bien réussies et il en dégage cette atmosphère qui m'a tant touchée.
    bisous
    Danielle

    RépondreSupprimer
  9. Ces photos (et ce qu'elles nous donnent à voir !) sont magnifiques ! Nous avons bien de la chance de pouvoir les admirer malgré l'interdiction.

    J'avoue que je n'ose (quasiment - j'ai fait une exception pour la chambre de Van Gogh à Auvers !) jamais transgresser l'interdit... et je me sens bien bête de ne pas oser. Je vais peut-être tenter, la prochaine fois...

    RépondreSupprimer
  10. Non dimentico mai ciò che mi ha detto il mio caro amico Matteo che aveva lavorato lì per una settimana credo, mi ha detto: "Museo da donne!"
    :)

    RépondreSupprimer
  11. Emilia: "Un museo di donne"... non esattamente... perché al secondo piano, c'era una mostra sui Samurai (non mi ha piacciutto...)

    RépondreSupprimer
  12. Odile: c'est une chose que je fais rarement dans les musées. Je n'ai pas osé à l'Accademia alors que d'autres le faisaient ouvertement et que personne ne disait rien... il faut dire que les gardiens parlaient entre eux ou dormaient carrément! Ça j'ai failli le photographier!! )(j'aurais dû...) Sinon, parfois, pour les photos ils acceptent sans flash, suffit de demander.
    à bientôt

    RépondreSupprimer
  13. Superbes ! Tes photos, même prises à l'aveugle, savent bien rendre l'ambiance de l'endroit et voilà qu'ici aussi l'envie de toucher nous surprend.
    Je partage l'impression que le côté un peu sombre des photos fait ressortir le côté feutré, velouté de cet "antre" ainsi que celui soyeux des vêtements plus éclairés.
    Quel merveilleux endroit entre l'ombre et la lumière!
    Merci
    Do

    RépondreSupprimer
  14. Oh! ce manteau de velours comme je les aime!!!!!
    Oui pour les photos, il suffit souvent de demander et les faire sans flash mais c'est assez difficile dans certains musées italiens et plus en France???
    Bonne fin de journée et à bientôt
    As-tu vu les robes de Christian Dior sur mon blog?

    RépondreSupprimer
  15. Quanto sono belle queste fotografie! Posso capire meglio l'entusiasmo di Proust! Proverò anch'io di trasgredire la prossima volta... Vale la pena!

    RépondreSupprimer
  16. Felice: Grazie per il tuo commento e benvenuto sul mio blog!
    a presto,
    AnnaLivia

    RépondreSupprimer