samedi 27 mars 2010

À Philippe

C'est avec une immense tristesse que j'ai appris ce matin
la nouvelle de ta disparition. Je garderai à jamais le souvenir
de notre unique rencontre en janvier 2009 à Paris
et le regret de ne pas avoir pu arpenter les
calli de Venise
avec toi au moins une fois.
Tu resteras présent dans la mémoire
de ceux qui t'ont connu.
Arrivederci, tu vas nous manquer!

3 commentaires:

  1. " Certains s'en vont avant que leur vie ne soit terminée " Philippe est de ceux là qui laissent dans leur sillage le souvenir de leur élégance d'esprit, de leur richesse humaine.Ils font partie de notre quotidien, un silence nous inquiète...leur départ nous emplit de regrets mais aussi de cette certitude qu'ils resteront à jamais présents dans nos souvenirs..parce qu'un jour, nous avons eu l'insigne chance de croiser leur chemin.
    Danielle ( carnets vénitiens)

    RépondreSupprimer
  2. Il brillait dans notre communauté francophile d'amoureux de la Sérénissime. Il nous manquera mais son étoile restera.
    J@M

    RépondreSupprimer