mercredi 16 septembre 2015

Venise au fil des ondes

 Sur FIP:
http://www.fipradio.fr/emissions/certains-l-aiment-fip/2015/certains-l-aiment-fip-venise-09-16-2015-20-00

Certains l'aiment Fip : Venise
Le cinéma s’est épris de Venise, ville romantique en diable. Mercredi 16 septembre à 20h, Visconti, David Lean, Malher, Rota, Morricone, Fred Astaire, James Bond, Indiana Jones ... seront dans Certains l'aiment Fip
Le 72ème Festival du Film de Venise, la Mostra, a pris fin le 12 septembre, mais Venise reste éternelle. Entre rêve et réalité, la sérénissime a fasciné bon nombre de peintres, écrivains, cinéastes. Elle suscite aussi le désir de FIP qui vous convie à une ballade musicale dans le 7ème art.
Une émission animée par Susana Poveda et réalisée par Denis Soula.
La programmation consacrée aux bandes originales des films tournés dans la belle Venise, est signée Laurent Charrier.

Le Cannaregio et son palais gothique affaissé, le Grand Canal et ses gondoles, les palais, la Basilique Santamaria de Salute qui repose sur 1156 627 pilotis, les vaporetti, les îles Burano et Torcello dans la lagune, la Place Saint-Marc et ses arcades, la Basilique San Marco et ses formes byzantines qui renforcent l’identité et l’indépendance de la ville, le Palais Ducal, splendeur gothique décoré par Tintoret et Véronèse, l’Opéra-Théâtre la Fenice de style néo-classique qui a accueilli de nombreux opéras de Verdi ( Rigoletto, la Traviata), de Rossini et de Bellini…
Venise, faite d’eau et de pierre, est un miroir qui reflète 15 siècles d’histoire et des millions d’histoires d’amour.
On citera bien sûr, Summertime ( vacances à Venise), un film tourné en 1955 à la gloire de la Cité des Doges. Katharine Hepburn y incarne une américaine célibataire dont la sensualité est réveillée par la beauté des lieux.
Dans le chef-d’œuvre Mort à Venise (1971), Luchino Visconti décrit la passion fatale d'un écrivain vieillissant pour un jeune adolescent. Dirk Bogarde et Silvana Mangano nous plongent à la Belle époque, dans une Venise visitée par la bourgeoisie insouciante et par les rats.
Le Casanova (1976) de Federico Fellini s’ouvre sur une scène du carnaval.
Le séducteur du 18ème siècle mène une grande vie de débauche dans la Cité des Doges mais les décors sont de carton, reconstitués dans les studios de la Cinecittà.
Les somptueux palais, les ponts et les canaux subliment les désirs des réalisateurs qui n’y tournent parfois que quelques séquences, comme Edouard Molinaro dans L'homme pressé (1977) avec Alain Delon et Mireille Darc.
Dans Les ailes de la colombe de Benoit Jacquot (1980), avec Isabelle Huppert et Dominique Sanda, Venise est le théâtre d’une machination. Catherine convoite la fortune de Marie, une jeune fille très malade qui doit mourir. Isabelle Huppert dira à propos de Venise : « C’est une ville vénéneuse et envoûtante (…) Une ville pieuvre qui vous distille une sorte de nectar qui devient poison ».
La fascinante Venise sera aussi le théâtre de plusieurs James Bond, et notamment de Moonraker réalisé par Lewis Gilbert, dans lequel 007, incarné par Roger Moore, se lance dans une course spectaculaire en gondole pour échapper à ses ennemis.
Une seule journée a suffi à Steven Spielberg pour tourner quelques scènes d’Indiana Jones et la dernière croisade (1989), notamment dans la Bibliothèque Nationale Marciana dont le plafond est décoré par des fresques de Paolo Veronese. Le héros Indy joué par Harrison Ford, part à la recherche de son père disparu dans la cité lacustre ...
Venise attirera aussi les caméras de Woody Allen dans la comédie musicale Tout monde dit I love you (1996); et celles de Mickael Radford (2004) dans Le marchand de Venise avec Al Pacino et Jeremy Irons.
C’est Julian Fellowes, le scénariste de The Tourist (2010) qui a choisi Venise pour situer l’action du film : « Venise associe une authentique splendeur visuelle à un parfum d’époque révolue. Il y a dans ce mélange quelque chose de sombre et de dramatique qui était idéal pour notre histoire. » La scène de baiser entre Angelina Jolie et Johnny Depp sur le balcon de la suite du Doge, fut en fait tournée dans le Palais Pisani Moretta de style gothique, situé sur le Grand Canal.


Sur  Radio 3. Qui comincia "Venezia con Giorgio Agamben"


À propos de l'éditeur Corte del Fontego et de sa collection "Occhi aperti su Venezia"

OCCHI APERTI SU VENEZIA
I libretti bianchi di OCCHI APERTI SU VENEZIA  non sono instant book o pamphlet polemici per un consumo “usa e getta” ma brevi saggi divulgativi di qualità, destinati a durare nel tempo, per rispondere a molte delle complesse domande che una città come Venezia pone:
come “funziona” la città di ieri e di oggi, così diversa dalle altre?
Quali sono le sue risorse e le sue qualità, e quali i pericoli che la minacciano? 
I testi, scritti da specialisti, si rivolgono al lettore non distratto, curioso, appassionato, al turista che visita la città più famosa e più sfruttata del mondo in modo informato e consapevole.
  
Titoli rossi
Testi su argomenti di stringente attualità, per arricchire la riflessione sui problemi che uccidono la città e scandalizzano il mondo: l’insostenibile pressione turistica, il gigantismo croceristico, il moto ondoso, la privatizzazione di cospicue parti della città, lo stravolgimento della Laguna, le grandi opere inutili, l’affarismo, e molto altro ancora. (essais sur des questions d'actualité et problèmes qui concernent Venise)

Titoli blu
Saggi dedicati alla storia, all’urbanistica, all’archeologia di Venezia. (essais portant sur l'histoire, l'urbanisme et l'archéologie à Venise)

Titoli verdi
Saggi scientifici dedicati alla Laguna di Venezia. (essais scientifiques sur la lagune vénétienne)

On trouve ces petits livrets dans toutes les librairies à Venise.

 


Puis à la fin du mois d'août dans les Nuits de France Culture: Rétro: Bons baisers de Venise.



1 commentaire: