mardi 17 janvier 2012

Bruto Pomodoro



Une autre des expos qu'on pouvait voir durant la Biennale au palazzo Zenobio.





Sur l'artiste:
"Bruto Pomodoro (1961, Milan). Il vit et travaille à Milan et à Pietrasanta. Il est licencié de la faculté de biologie et il quitte le dessin scientifique pour se vouer principalement à la peinture. Sa recherche artistique, rigoureusement abstraite, explore les aspects les plus secrets du monde vivant – de la génétique à l’embryologie, de l’évolution aux rapports physiques régissant les lois de l’univers – moyennant un langage personnel et symbolique qui est basé sur l’étude soignée des relations chromatiques et compositionnelles. Parmi ses cycles picturaux, signalons – en ordre chronologique – les « Contemplazioni », les « Elogi del Quadrato », les « Codici Algenici » et les « Disgiunti », les derniers voulant interpréter la décomposition de la forme dans des figures archétypes en fonction des lois de la thermodynamique. Outre sa riche production graphique, Bruto récemment a déployé ses Archetipi caractéristiques sur un plan tridimensionnel, utilisant des cartons mis en forme et les moyens de la sculpture traditionnelle. Depuis 1994 ses œuvres sont présentées dans de nombreuses expositions personnelles, publiques et privées, en Italie et à l’étranger."
réf: http://www.omeoart.org/fra/template/bioartb27c.html?id=69


Site de l'artiste: http://www.brutopomodoro.it/

5 commentaires:

  1. C'est une démarche intéressante ... et les sculptures sont splendides !

    RépondreSupprimer
  2. C'est superbe et le fait que cet artiste ait une formation scientifique rend les oeuvres encore plus significatives.
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ces sculptures aux courbes élégantes mêlant infiniment petit et sensualité. La démarche de l'artiste est passionnante, merci pour cette découverte.
    Très belle journée.

    RépondreSupprimer
  4. Pour peindre la nature il faut être botaniste.

    RépondreSupprimer
  5. Mais heureusement que pour peindre les corps, il ne faut pas être anatomiste!

    RépondreSupprimer