mercredi 24 août 2011

Visite du palazzo Loredan


Vous trouverez ce palais sur le campo Santo Stefano à mi-chemin entre l’église Santo Stefano et San Vidal. Il est long et étroit et n’a que deux étages. J'ai eu la chance de visiter cet endroit en décembre dernier dans le cadre d'une visite guidée d'une durée d'une heure. J'ai déjà vu les salles du bas lors de la Biennale de 2009 mais pas les salles du haut.

Description :
« Bel exemple de palais Renaissance que Sansovino décrivait comme étant une « architecture moderne ». Plan étroit et allongé s’articule autour d’un grand atrium carré et d’un escalier monumental à plusieurs volées dont le double accès depuis le rio et le campo se fait par deux imposants portails. Élégante façade latérale, de style palladien, attribuée à Grapaglia, éclaire la grande salle de bal du 1 étage. Élément architectoniques du portail factice et des petites fenêtres aveugles du soubassement sont uniquement décoratifs, tandis que les détails sculptés annoncent déjà de façon typique le style de Longhena. » (p.122-123 Découvrir l’architecture de Venise en 17 promenades de Walter Baricchi.)

Inscription au-dessus de la porte d’entrée : KK STADTUN DFESTUNGS COMMANDO


Panthéon vénitien composé d’une soixantaine de bustes, exécutés entre 1847 et 1932, d’artistes, de musiciens, d’écrivains, d’explorateurs, d’architectes, de scientifiques, de politiciens, etc. Personnages pour la plupart masculins à l’exception de Caterina Cornaro, Giustina Renier Michiel et Cassandra Fedele (médaillon). La collection a d’abord été présentée dans une salle du Palazzo Ducale, où était le siège de l’Istituto jusqu’en 1891. Elle a été transférée au Palazzo Loredan en 1995.


Portail factice

Tableau du Tintoret, Madonna col Bambino e i senatori Giovanni Alvise Grimani, Giovanni Battista Donà, Nicolò Gritti et Jacopo Pisani. Cette toile provient du Palazzo dei Camerlenghi et on peut la voir dans la Sala delle adunanze.

Salles de la bibliothèque



Le palais a été acheté et restructuré par la famille Loredan en 1536. À l’origine, il était de style gothique et appartenait aux Mocenigo. Il appartiendra aux Loredan jusqu’à sa vente par la dernière héritière entre 1802 et 1805 à Giacomo Berti qui le cédera aux Autrichiens. Avec l’arrivée des Français en 1806, il sera la demeure du général Louis Baraguey d’Hilliers, premier gouverneur français de Venise, qui s’y établit vers 1808. C’est lui commandera un ensemble de fresques à la gloire de Napoléon à l’artiste Giovanni Carlo Bevilacqua pour décorer la salle de bal.  Voici la description des fresques :
“Nella camera da ricevere dipinsi a fresco in due quadri laterali, nell’uno Napoleone in atto di partire per una spedizione millitare, consegna in custodia alla Francia ed all’Italia le corone dell’Impero e del Regno. Marte che stà a suoi fi anchi lo sollecita, e g’indica l’esercito che lo attende. Nell’altro ritorna vittorioso accompagnato dalla Vittoria, e la fama volando per l’aria nè pubblica il trionfo. Nel mezzo del soffi tto il dio Marte. Sempre costante il Generale Barague-d’Illiers alle mie spalle, con modi i più gentili mi additava i lineamenti del volto di Napoleone; da me sino allora ancora non veduto, le decorazioni, ed il vestito ch’esso indossava.” (p.58 Le decorazioni di palazzo Loredan dal Cinquecento all’Ottocento, Alberto Craievich)
Au retour des Autrichiens en 1814, les fresques furent martelées et recouvertes de plâtre. Il n’en demeurait plus que des esquisses (aujourd’hui conservées au Musée Correr). Une découverte inespérée fut faite lors de la dernière restauration du palais. Une des deux fresques a été retrouvée intacte sous une couche d’enduit!   



Croquis conservés au Correr

Fresque retrouvée lors de la restauration

Petit boudoir


Sala degli stucchi, les décorations datent du 18e siècle




Différentes usages du palais au fil du temps :
Palais Mocenigo (du XVe à 1536)
Palais Loredan
Demanio della Reppublica, allogio del Governatore francese
Sede del Comando Generale Autriaco della città
Sede dell’Imperial Regia Delegazione
Demanio
Comando dei Reali Carabinieri
Sede dell’Isituto veneto di scienze, lettere ed arti

Pour en savoir plus:

7 commentaires:

  1. J'ai aussi visité ce palais et des pages sont d'ailleurs en préparation... Mais ce n'est pas prévu dans l'immédiat. C'est une visite très agréable et en plus elle est gratuite... Donc il faut en profiter. J'ai bien aimé cette superbe bibliothèque, le petit salon privé et bien sur la fresque napoléonienne...

    RépondreSupprimer
  2. Ciao Anna-Livia, cosa posso dirti, mi hai fatto vedere così bene l'interno del palazzo che la prossima volta potrò fare a meno di visitarlo. Naturalmente sto mentendo. Mi hai talmente incuriosito che sarà una delle prime cose che farò. Attorno a Campo San Stefano ho passato almeno 10 anni della mia vita e mio figlio si chiama Stefano. Buonanotte.

    RépondreSupprimer
  3. La palais est sévère, dedans comme dehors ... Mais cette description est intéressante et je pense qu'en effet, il vaut la peine d'en pousser la porte !

    RépondreSupprimer
  4. Le jeu d'échecs (photo 3) est très joli, mais ça ne devait pas être facile de déplacer les pions, non ? :)

    RépondreSupprimer
  5. Je reviens de Venise et j'ai visité cette très belle bibliothèque, superbe lieu, on a une image de ce qu'était un palais lorsque l'on visite cet endroit.

    RépondreSupprimer