dimanche 15 juin 2014

Venise en hiver

Sur Arte.







360°-Géo
Venise en hiver
samedi 14 juin à 18h15 (43 min)
Rediffusion dimanche 15.06 à 13h45

À Venise, il n’y a pas de basse saison touristique, à l’exception de quelques jours de janvier où la ville est en proie aux hautes eaux, à de fortes pluies et au froid. C’est alors que la vraie vie locale peut se montrer au grand jour. "360°-Géo" a suivi deux Vénitiennes pendant la morte saison.

Difficile d'imaginer Venise sans touristes… onze mois par an, de février à décembre, des millions de visiteurs en manque de romantisme prennent d'assaut la cité des Doges, généralement le temps d'un séjour express de trois jours. Les Vénitiens sont alors réduits au rôle de figurants. Il n'y a qu'en janvier, période de rémission, que Venise appartient presque exclusivement à ses habitants.

Venise est l'une des destinations les plus appréciées au monde. De son âge d'or médiéval en passant par la Renaissance jusqu'à l'époque actuelle, la Sérénissime fascine par son charme morbide. A Venise, il n'y a pas de basse saison, à l'exception de quelques jours en janvier où la ville est en proie aux hautes eaux, à de fortes pluies et au froid. C'est alors que la vraie vie locale peut se montrer au grand jour. 360° - GEO a suivi deux Vénitiennes pendant la morte saison.

Rencontre avec Lorenza Mariutti, une agent de la « Polizia Locale » qui patrouille à bord d'un canot automobile, et Tiziana Terzi, une ordonnatrice de pompes funèbres, témoin direct d'une ville qui se meurt. Quand on évoque Venise, on pense au carnaval, à la Biennale ou à la Mostra. Rares sont ceux qui s'inquiètent de la montée des eaux - « acqua alta » - ou de l'impact du tourisme de masse... Quid des Vénitiens ? Comment s'accommodent-ils de tout cela ? La ville est-elle bel et bien en train de s'éteindre ? En se concentrant sur une policière et une ordonnatrice de pompes funèbres, ce reportage a choisi de s'intéresser à ceux qui vivent Venise au quotidien pour montrer les coulisses de la cité sur la lagune. Qu'il pleuve, qu'il vente, que le soleil brille ou qu'il gèle, par les ruelles et les canaux, ce film donne à voir un portrait contemplatif d'un des lieux de nostalgie majeurs de ce monde. Loin de toute agitation, découverte des petits appartements des Vénitiens, des ruelles oubliées, de la lagune aux heures matinales de hautes eaux et du système de digues mobiles MOSE, sans oublier l'île-cimetière de San Michele. Les deux protagonistes livrent une vision de leur ville à mille lieues des clichés romantiques. Et pourtant, sans cesse, la Sérénissime dévoile sa beauté sans fard.


lien: http://www.arte.tv/guide/fr/051485-002/360-geo?autoplay=1

2 commentaires:

  1. Merci Anna Livia, c'était une autre vision que celle diffusée précédemment.Avec en prime la nebbia!
    Bonne semaine
    Mamina de sclos

    RépondreSupprimer
  2. Merci Annalivia, je me suis régalée. J'aime l'hiver à Venise et le documentaire est très plaisant , une autre façon de voir la vie là-haut, celle des Vénitiens !
    Bonne semaine
    Danielle

    RépondreSupprimer