jeudi 22 mai 2014

À quels saints se vouer ?

Voici le titre du premier livre de Dominique Pinchi, le libraire de la librairie française à Venise. Si vous êtes à Venise le 30 mai prochain, vous pourrez assister à la  présentation du livre par l'auteur dans les locaux de l'Alliance Française. Je raterai malheureusement ce rendez-vous car j'aurai déjà quitté Venise. Mais je me fais une joie de bientôt lire ce livre qui semble original.



Quatrième de couverture:
Pour mieux comprendre l'image qu'un artiste nous donne à voir et en dévoiler les mystères que trop souvent elle recèle, ne faut-il pas introduire d'autres éléments pour apprécier un tableau ? En s'appuvant sur une analyse iconographique et iconologique, À quels saints se vouer ? se propose donc de relire quelques oeuvres majeures de la Renaissance vénitienne. Partant de Giovanni Bellini pour aboutir à Palma le jeune, en passant par Cima da Conegliano, Carpaccio, Titien, la célèbre Tempête de Giorgione, Lotto, Pordenone, Bordone, Tintoret, Véronèse, le livre apporte aux nombreux amoureux de la peinture vénitienne, qui viennent régulièrement à l'Accademia, et dans les nombreux musées et églises de la Cité des Doges, pour y revoir leurs toiles favorites, de nouvelles clefs de lecture pour contempler ces oeuvres. Vous pourrez, donc utiliser cet ouvrage autant comme une base de réflexion sur l'art vénitien que comme un guide pour agrémenter vos visites dans les lieux de Venise où sont exposés ces chefs-d'oeuvre.

Le libraire et artiste établi à Venise D. Pinchi propose une promenade à travers les chefs-d'oeuvre de la peinture vénitienne de la Renaissance. S'intéressant en particulier à la représentation des saints, cet essai tente de dévoiler de nouvelles clefs de lecture aux amateurs de l'art vénitien de cette période.

Information:

Date: 30 mai, 18h30
Lieu: Alliance française de Venise
Casino Venier
San Marco 4939
ponte dei Baretteri
30124 Venezia

http://www.latourverte.com/autre_venise.html

2 commentaires:

  1. Quelle bonne idée que de publier un tel ouvrage ! Il y a tant d’œuvres sublimes à voir et revoir à Venise ! Et puis lorsque l'on sort des palais et des musées : il y a encore cette ville inouïe, sublime qui nous tend les bras !
    Bon week-end Annalivia !

    RépondreSupprimer