dimanche 22 mai 2011

Femmes de Vivaldi

La chronique Renaissance-Baroque
par Vincent Borel le lundi de 7h23 à 7h30

Au programme lundi 23 mai 2011

Femmes de Vivaldi

Programmation musicale :
Antonio Vivaldi, Vespro a San Marco
Les Agrémens, direction Leonardo Garcia Alarcon
2010 [Ambronay]

Bibliographie :
Tiziano Scarpa - Stabat Mater [Christian Bourgois]
Françoise Cruz - Eaux lentes sur Venise [Naïve]


samedi 21 mai 2011

Ca' Dario


Ca' Dario : La malédiction d'un palais vénitien

Si les murs de la Ca'Dario pouvaient parler, ils hurleraient.
Derrière les façades aux couleurs de friandises, la jeune Marietta Barbaro, emmurée, s'est consumée de chagrin, l'historien Rawdon Brown s'est donné la mort face à ses tableaux, Kit Lambert, le manager des Who, s'est perdu dans les fêtes et les drogues... la liste est longue, et sanglante, des propriétaires morts de façon tragique dans ce petit palais penché sur le Grand Canal. Elle faillit s'achever par Woody Allen, si celui-ci, prudent, n'avait au dernier moment renoncé à son achat.
Amoureux de Venise, Jean-Paul Bourre a exhumé les bibliothèques de la Sérénissime pour raconter, sous la forme d'une enquête, l'histoire fantastique de ce bâtiment maudit, construit au XVe siècle sur un ossuaire et dont la devise, gravée dans le marbre du frontispice, nous dit, en anagramme « Celui qui habitera ces lieux ira à sa ruine ».



Sommaire :

La liste sanglante
Des signes dans la pierre
Les fondations du palais Dario
Les liaisons dangereuses
Poignard & Poison
Le crépuscule de la Sérénissime
Les enchantements du palais Dario
1053 calle Gambara
Les tueurs de l'ombre
Une rock star au palais Dario
Nouveaux Templiers, Mafia et coups tordus
Il Moro di Venezia
Annexe - Rumeurs et légendes
Chronologie
Carte
Ouvrages cités

http://www.lesbelleslettres.com/livre/?GCOI=22510100534220&fa=description

vendredi 20 mai 2011

Venise et la malédiction du Palais Dario


Lundi 23 mai : Venise et la malédiction du Palais Dario

Avec:
Jean-Paul Bourre, auteur de romans, d'enquêtes, de reportages et de récits autobiographiques, auteur de Ca'Dario. La malédiction d'un palais vénitien, aux éditions Les Belles Lettres.

Alain Vircondelet, écrivain, spécialiste de Venise, il a consacré plusieurs travaux à la Sérénissime, auteur de Une passion à Venise. Sand et Musset, la légende et la vérité, aux éditions Plon en 2004, Nulle part qu'à Venise, Plon en 2003, Venise, aux éditions Flammarion en 2006, Venise ou l'innocence retrouvée, Somogy éditions d'art en 2007, Venise. Art et architecture, Venise et son histoire et Venise. Un art de vivre aux éditions Flammarion en 2008.

Rio de San Vidal





Un peu de couleur pour finir la semaine!

mardi 17 mai 2011

Nouvelle parution



Présentation de l'éditeur:

Comme le jeune Nicolo, joueur de dés du XIIe siècle, ou le reporter photographe d’aujourd’hui, on entre de plain-pied, avec Nouvelles vénitiennes, dans la Sérénissime.
À sept moments différents de son histoire, chaque personnage mis en scène ici a bel et bien existé, sauf le héros contemporain de Mondo novo, ce qui reste encore à prouver. Qu’ils soient artistes (Le Verrocchio, Lorenzo Lotto), libertins (Veronica Franco, poétesse et prostituée) ou philosophes (Elena Cornaro, première femme au monde à avoir obtenu un doctorat), tous entretiennent un rapport particulier, d’amour ou de haine, avec Venise.
Au-delà d’époques et de situations différentes, se noue un lien d’un personnage à l’autre; celui de l’art et de sa douleur, de la solitude dans ce labyrinthe utopique et féroce, image même de la création. Monuments, tableaux, poèmes, souvenirs tissent un subtil fil conducteur à travers ces sept nouvelles, pour ne constituer à la fin qu’une seule histoire, celle de Venise.
Nouvelles vénitiennes est une réussite littéraire incontestable, aussi bien pour ceux qui ont encore à découvrir la Sérénissime que pour tous ceux qui croient la connaître.


« Venise occupe une toute petite surface sur la carte mais elle est en réalité immense, plus méandrique que le plus sophistiqué des logiciels. Ce n’est pas le hasard qui a créé ce labyrinthe inextricable, cet enchevêtrement fou de canaux et de rues qui tournent sur eux-mêmes, se frôlent, s’évitent, s’unissent, se perdent. C’est le pur désir. Chaque courbe et chaque angle, chaque échappée et chaque anfractuosité, le moindre reflet de l’eau sur la pierre, les passages inattendus de l’ombre à la lumière, tout a été longuement médité pour créer cette ville idéale dont le cœur est introuvable et les marges se confondent avec l’infini. »
« Mondo Novo », Dominique Paravel

En librairie le 12 mai 2011
ISBN : 979-10-90175-00-6
Format : 12 x 18 cm
Pagination : 192  pages
Prix : 16 €

Dominique Paravel, née à Lyon en 1955, s’installe à Venise en 1983.
Pendant vingt ans, elle y enseigne et publie poèmes, articles scientifiques et même une grammaire comparée du français et de l’italien, tout en menant une activité de traductrice.
En 1997, elle fait paraître un guide de Venise (Autrement) et crée une association culturelle, Arte e Venezia, qui organise des séjours dans la Sérénissime.
Nouvelles vénitiennes est son premier livre de fiction.

Pour lire un extrait:

Site de l'éditeur:  http://www.sergesafranediteur.fr/

À noter:
Dans la semaine du 23 au 29 mai, Didier Rougeyron recevra Dominique Paravel, pour Nouvelles vénitiennes, dans son émission QUARTIER LIVRES sur LYON 1ère

dimanche 15 mai 2011

samedi 14 mai 2011

Affinités électives

Façade de San Francesco della Vigna oeuvre de Palladio. Tableau de Canaletto.

À écouter sur France Culture, un entretien avec Antonio Foscari. Je ne le connais pas
encore, mais le nom a suffit pour piquer ma curiosité, vous devinez pourquoi...


Affinités électives par Francesca Isidori; réalisation Isabelle Yhuel. Avec la collaboration de Claire Poinsignon.
Architecte, descendant des illustres familles vénitiennes  Foscari et Rezzonico, Antonio Foscari est l’auteur de Andrea Palladio – Umbuilt Venice (Lars Müller Publishers 2010).


L'émission est podcastable et il est possible de la réécouter sur le site de France Culture.

mercredi 11 mai 2011

Stylish Blogger Award


Le Stylish Blogger Award, 7 règles à suivre :

1- remercier la personne qui vous a donné ce prix/
Je remercie Danielle de Venetia Micio pour ce prix qui me touche : ) et pour
les belles promenades vénitiennes qu'elle nous propose quotidiennement.

2- mettre le logo sur son blog/ fait

3- mettre le lien vers la personne qui vous l'a envoyé/ fait

4- dire 7 choses sur soi/
…Par où commencer?
Je suis rêveuse. 
J’aime les livres.
J’aime la musique baroque.
J’aime chanter quand je suis seule.
Je suis gourmande.
Je vis pour les voyages, imaginaires ou réels.
Un rien suffit à m’émerveiller.

5- nommer les 7 autres blogs /
choix au hasard parmi les blogs que je lis régulièrement et qui n’ont pas encore été nommés :

http://bluoscar.blogspot.com/ pour son regard sur Venise
http://echos-de-mon-grenier.blogspot.com/ pour ses galeries de tableaux
http://painetgazette.blogspot.com/ pour ses voyages et ses lectures
http://perlamoredivenessia.blogspot.com/ pour une passion partagée
http://petalesdefees.blogspot.com/  pour la douceur qu'elle nous propose
http://www.fautedepasmieux.com/ pour son regard décalé sur le quotidien

6- mettre leur lien : c’est fait!

7- prévenir les personnes.

mardi 10 mai 2011

Carnet de voyage (12)







18 décembre 2010
À peine sortie du lit, vite à la fenêtre pour voir le temps qu’il fait car j’ai l’intention de profiter de chaque précieuses minutes de cette dernière journée à Venise! 9h, me voilà dehors. Il fait beau et tout est encore recouvert de neige. Un spectacle pour les yeux. Je ne suis pas la seule à m’affairer. Il y a déjà pas mal de gens dans les calli de Cannaregio. Petit tour vers la Misericordia, ponte Chiodo, rio San Felice, calle de la Rachetta, fondamenta Santa Caterina, ponte Santa Caterina, Calle Zanardi (où je cherchais quelques détails en pierre…), corte Grassi, fondamenta Sant’Andrea, ponte Corrente, campo de la Erbe, ponte de le Vele, Strada Nova, calle et corte de la Pergola, jusqu’au Grand Canal. Opération déneigement des gondoles.






Retour vers la Strada Nova direction campo Santi Apostoli, petit détour vers le campiello del Remer, salizzada San Giovanni Grisostomo, salizzada del Fontego dei Tedeschi, campo Bartolomeo, Rialto, riva del Ferro, riva del Carbon, ramo del Carbon, découverte de la corte del Teatro (p.215 dans 30 itinéraires). Calle Corner Piscopia o Loredan, campiello de la Chiesa, petit détour pour aller voir le Contarini del Bovolo, ponte del Teatro, calle de le Muneghe, ramo et corte Contarini, corte Tron, juste à côté de San Beneto, campo San Beneto, calle del Traghetto jusqu’au Grand Canal, retour en arrière, calle Pesaro, calle Benzon, retour, ponte Michiel, ramo Michiel, ponte et fondamenta de l’Albero, sottoportego et corte Mosto. Retour sur mes pas, corte de l’Albero, ramo et fondamenta Narisi, longue passerelle San Samuele, piscina San Samuele, campo Nuovo o dei Morti, je n’y étais jamais arrivée par-là avant. Me voilà à présent devant Santo Stefano.




Il est 10h30 environ, j’ai encore une heure devant moi avant ma visite du palazzo Loredan. Je vais faire un tour sur le campo et sur le pont de l’Accademia puis je vais me réchauffer dans le Caffè de la place, juste devant Nicolò Tommaseo, histoire de savourer un bon cappuccino. À suivre…

lundi 9 mai 2011

Quelques pages d'un nouvel album



(Cliquer pour agrandir)

J’avais fait l’achat d’un bel album il y a quelques années. Il est resté là au milieu de mes livres. Parfois je le prenais en me disant allez je le remplis. Puis, prise de vertige, je le rangeais. Samedi soir,  je me suis installée à ma table de travail avec des piles de photos, j’en ai choisi une série et je les ai organisées au fil des pages. En quelques heures c’était fait. J’ai scanné les pages avant de les fixer dans l’album. J’en suis à l’étape du choix des textes qui accompagneront les images choisies.

dimanche 8 mai 2011

vendredi 6 mai 2011

Variation


Après le jardin suspendu, "l'étalé en pots"
(celui que j'adopterai pour ma terrasse cet été).
Bon weekend!