jeudi 30 septembre 2010

Saint Magne et les églises vénitiennes


À côté de la Maddalena

Saint-Magne et les églises vénitiennes
À propos de la fondation des autres églises du sestiere de Castello, grâce auxquelles les légendes existent, rappelons celle de Santa Maria Formosa, déjà évoquée dans l’histoire des Marie. On raconte que la Vierge en personne est apparue à saint Magne, évêque d’Oderzo (la ville détruite par Rotari, roi des Lombards, en 637), et lui ordonna d’élever une église là où il aurait vu s’arrêter un petit nuage blanc. Construire sur la base de ces instructions originales, l’église fut dédiée à la « Purification de la Bienheureuse Vierge Marie », mais est depuis toujours appelée église Santa Maria Formosa en mémoire de la forme vague et magnifique sous laquelle la mère de Dieu apparut au saint. Bien avant la Vierge Marie, saint Pierre était apparu à l’évêque Magne et lui avait ordonné d’élever une église la où il avait vu des bœufs et des moutons paîtrent ensemble : c’est ainsi que naquit San Pietro di Castello, sur l’île d’Olivolo.
Oratorio dei Crociferi, campo Gesuiti

L’archange Raphaël lui apparut également et lui demanda d’ériger une église là où il verrait se rassembler une multitude d’oiseaux; ce qui se produisit à Dorsoduro, précisément à l’endroit où saint Magne fit par la suite bâtir l’église de San Raffaele Arcangelo, l’Anzolo Rafael pour les Vénitiens. Le Christ en personne, de même que sa mère, aurait demandé au saint d’en élever une autre au centre de la ville naissante, là où il aurait vu planer un nuage rouge : c’est là, à quelques pas du Rialto, que naquit San Salvador. Mais ces apparitions, à l’origine de certaines églises parmi les plus célèbres de la ville, ne sont pas les seules qu’eut saint Magne. C’est à l’apparition de saint Jean-Baptiste en personne que l’on doit en effet l’église de San Giovanni Bragora et cette de San Zaccaria. Puis il y a celle de Santi Apostoli, évoquée dans le chapitre sur Cannaregio, et c’est toujours dans ce sestiere que se déroula la vision qui porta à la construction de l’église de Sant’Alvise : au cours du XIVe siècle, ce fut saint Ludovic, évêque de Toulouse, qui se présenta à l’aristocrate Antonia Venier avec la requête suivante : faire ériger un temple en son nom. (p. 109 Veneziaenigma, d’Alberto Toso Fei)

Huit églises de Magne :
Anzolo Rafael
San Giovanni in Bragora
San Salvador
San Zaccaria
Sant’Alvise
Santa Giustina
Santa Maria Formosa
Santi Apostoli


Rio dei Santi Apostoli

Détail


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire