vendredi 5 juin 2009

Venise à Paris (4)

Petits détails vénitiens glanés lors de ma promenade aujourd'hui...

Plaque devant le 27 rue de Tournon,
immeuble dans lequel séjourna Casanova durant
un de ses deux passages à Paris

27 rue de Tournon

Bénitier dans l'église de Saint-Sulpice. Ces coquillages, il y
en a deux, ont été offerts à François 1er par la
République de Venise.

Comme la plaque l'indique...

Un petit clin d'œil...




12 commentaires:

  1. C'est super tous ces petits clins d'œil vénitiens venant de Paris: la recherche est-elle ardue ou bien existe-t-il un guide qui se serait penché sur la question?
    Bravo de nous faire découvrir ces lieux, on pourra faire un petit pèlerinage à la prochaine "virée" dans la capitale...
    A suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Je me pose la même question que "Les Idées Heureuses". Mais peut-être avez vous réfléchi et effectué quelques recherches avant de partir afin de ne pas perdre de temps sur place. Quoi qu'il en soit, merci de ces anecdotes vénitiennes.
    Anne

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu cette idée quelques jours avant mon départ. Un peu de creusage de méninges et des recherches sur internet. Ce que j'ai présenté n'est certes pas exhaustif... J'aurais aussi pu mentionner Daniele Manin, qui a aussi fini ses jours à Paris, j'ai aussi lu qu'on surnommait le petit pont du Parc Monceau "le Rialto" (quelle prétention...)
    J'ignore s'il existe un livre sur le sujet? Je poursuivrai mes recherches...

    RépondreSupprimer
  4. Nice pictures! Can't wait to see you post ALL your photos of Venice!

    I just saw this by chance a minute ago, have you seen it before?

    http://lechemindubonheur.blogs.psychologies.com/photos/venise/index.html

    and masks of Venise
    http://lechemindubonheur.blogs.psychologies.com/le_chemin_du_bonheur/venise/

    At last summer is here.

    Teresa

    RépondreSupprimer
  5. Vous connaissez certainement "Histoire de ma fuite des prisons de Venise", de Giacomo Casanova, un livre publié à Leipzig en 1788 puis, plus récemment, aux éditions Allia. J'ai beaucoup aimé ce texte plein d'esprit, de finesse, d'énergie, d'un véritable Vénitien. C'est une belle leçon de vie et de dignité.
    Anne

    RépondreSupprimer
  6. J'ai ce livre dans ma bibliothèque, j'avais commencé à le lire mais je ne l'ai pas fini (je suis une lectrice quelque peu désordonnée...!). Le début m'avait bien amusée! De plus, j'aime beaucoup cet éditeur (Allia), je m'étais acheté un petit livre de Leopardi en même temps.

    RépondreSupprimer
  7. Grâce à vous, je recommence à publier sur mon site des photos de Venise, merci

    RépondreSupprimer
  8. Il existe aussi une toute petite rue de Venise, juste en face du centre Beaubourg,une boutique vénitienne également rue du Roi de Sicile...les connaissez-vous ??

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Danielle,
    Bien sûr! J'en ai d'ailleurs parlé dans mon message "Venise à Paris (1)"
    http://mescarnetsvenitiens.blogspot.com/2009/06/venise-paris-1.html
    Je connais l'adresse de la boutique mais je n'y suis jamais allée... La connaissez-vous?
    à bientôt,
    AnnaLivia

    RépondreSupprimer
  10. Moi non plus je n'y suis jamais allée, c'est une amie qui me l'a indiquée...je vais y aller voir prochainement.J'ai vu aussi que vous connaissiez la petite rue de Venise mais mon petit mot était déjà posté...

    Je retourne à Venise début juillet pour un séjour d'un mois, mais...je garde jalousement mes chemins secrets, mes découvertes, mes respirations vénitiennes...

    En revenant de Venise, une année, je me suis mise à fabriquer des pompons (que l'on met au clés des portes d'amoires)en perles de verre de Venise...je les fabrique avec amour et passion...j'enfile des perles en pensant à Venise...je pense les présenter dans cette boutique du Marais...affaire à suivre..

    j'aime beaucoup votre blog et votre sensibilité, bravo !!

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Danielle,
    chanceuse, un mois à Venise!! Je n'y ai passé en tout et partout que 12 jours... Mais qu'est-ce que je dévore comme livres sur le sujet... J'aimerais bien quand même connaître vos coups de coeurs vénitiens. J'aimerais que mon blog soit un lieu d'échange entre passionnés de la Sérénissime.
    En parlant de la boutique, je crois qu'elle a un site web si je me souviens bien.
    Au plaisir de vous lire,
    à bientôt,
    AnnaLivia

    RépondreSupprimer
  12. A défaut de mes coups de coeurs (nombreux bien sûr) se sont mes coups de colère dont je suis la plus tentée de parler. Venise, cette ville si belle, si fascinante, si exceptionnelle, qui me fait revenir chaque année, m'en offre en abondance, tout y est cher, souvent trop superficiel, moche, le "cochon" de touriste est plumé sans vergogne...A Venise j'ai vu disparaître une à une, les petites boutiques d'alimentation, de tissus, de marchandises, de premières nécessité...Pour des commerces de pacotilles, de masques, de perles de verreries et de colifichets asiatiques...il ne reste vraiment plus grand chose de Vénitien...

    Seule, l'ile de la Giudecca semblait épargnée, mais maintenant ça change aussi de ce côté-là, avec la réhabilitation du Molino Stuky, où tout y est luxe calme et volupté...

    Une boutique de masques y a même fait irruption...hélas !

    Toutes les églises (gratuites)deviennent petit à petit payantes, et pour aller au W, il faut payer 2 euros 50...

    Les natifs de Venise ne peuvent plus y loger, l'immobilier y est hors de prix...

    Souvent j'ai eu envie de crier au loup dans Venise l'artificielle...cette surconsommation est écoeurante, et j'y reviens sans cesse, pour tout voir et revoir, le coeur gros de tout ce que je vois disparaître de quotidien, d'humain normal...

    Inaugurée l'année dernière, la ligne spéciale Vénitien est une honte !!!

    Voilà mon coup de coeur ce soir.

    Cordialement Anna.

    RépondreSupprimer